Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Est (Apeb - 2006-2009)

Recherches et rédaction

2006-2008

id

Urban : 18016
voir plus

Description

Maison de style éclectique, de quatre niveaux, le dernier d'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne., 1902.

Élévation en briques, rehaussée de pierre bleue et d'éléments de pierre blanche. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. pour la plupart à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie., traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie., croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit. ou double croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit., sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. et arc(s) de décharge. La maison a fait l'objet de diverses modifications successives. À l'origine, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique vers le square, percée de fenêtres triparties, les deux premières séparées par un balcon sur quatre consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console., à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique. Vers la rue, pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre., suivi d'une étroite travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. en décalage éclairant la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. puis d'une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. plus large, percée symétriquement au rez-de-chaussée de la porte et d'une fenêtre. Vers l'angle, pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre., seulement percé d'une fenêtre au deuxième étage. Façade arrière occupée, au premier, par une large fenêtre et, au second, par une autre plus étroite, décalée vers la droite. La façade donne alors sur un petit jardin clos d'un mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre..

En 1904, un hangar-garage est construit au fond du jardin, accessible par une large porte dans le mur de clôture. Rue de Pavie, à droite, une fenêtre est ajoutée au rez-de-chaussée en 1918. C'est peut-être de cette époque que datent les deux autres fenêtres supplémentaires de la dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Une seconde entrée carrossable est percée dans le mur en 1925, transformée en fenêtre en 1936, lors de la construction d'une annexe sur la cour. En 1955, un magasin est aménagé sur l'angle : la partie droite de la fenêtre vers le square est transformée en porte et une vitrine avec entrée latérale est percée dans le pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. côté Pavie. La porte du commerce côté square se situe aujourd'hui dans l'axe.

Corniche conservée, soutenue par deux fois deux hauts aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. de bois, encadrant les fenêtres d'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. originelles. Porte privée conservée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. anciens, certains garnis de petits-fers. Grille du jardinet partiellement conservée.

Sources

Archives
AVB/TP 6609 (1902), 18794 (1903-1918), 29325 (1925), 45461 (1936), 63140 (1955).

Arbres remarquables à proximité