Typologie(s)

maison d’habitation
maison d’architecte

Intervenant(s)

Vict. EVRARDarchitecte1897

G. Ch. VERAARTarchitecte1928

E. RICHIRarchitecte1928

Styles

Éclectisme
Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Est (Apeb - 2006-2009)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2006-2008

id

Urban : 18396
voir plus

Description

Ancienne maison personnelle avec atelier de l'architecte Vict. Evrard, conçue par lui en 1897 et exhaussée d'un niveau en 1928 par les architectes G. Chr. Veraart et E. Richir.

Élévation de style éclectique d'inspiration Renaissance flamande, en briques rouges, rehaussée d'éléments en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche aujourd'hui partiellement peints et de pierre bleue. Deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, la principale, portée en retrait, ménage une courette close à front de rue par un muret doté d'une grille en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à front de rue percée d'une porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. flanquée de deux étroites fenêtres grillagées. Aux rez-de-chaussée et premier étage, larges fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale.. Deux portes sont percées dans le pan de mur en retour vers la travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. ; celle de l'étage ouvre sur un balcon occupant toute la largeur de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique remplaçant la balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. de bois d'origine.

Au second étage, fenêtres rectangulaires, à double et quadruple croiséesBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit.. Corniche sur de massives consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. de bois. Cet étage remplace une toiture en bâtièreToit à deux versants. percée de deux lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. ainsi qu'un demi-pignon à gradins en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à front de rue, dont seul subsiste la gaine de cheminée munie d'un épi de faîtage qui constituait son sommet. Le pan de mur en retour accolé au no 57 est aujourd'hui sommé d'un demi-pignon à gradins, dont les éléments sont vraisemblablement récupérés de l'originel.

Huisserie conservée. Porte à penturesLongues bandes de fer fixées à plat sur le battant d'une porte ou d'un volet, de manière à en soutenir les gonds. Les pentures sont souvent décoratives. Elles participent également à l'assemblage des planches du vantail. et judas ouvragé ; châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. entièrement garnis de petits-bois.

À l'origine, le rez-de-chaussée était occupé par un bureau à l'avant et une cuisine à l'arrière. L'étage est en majeure partie occupé par une vaste pièce à usage d'atelier. Le nouvel étage abrite des chambres.

Sources

Archives
AVB/TP 21420 (1897), 35925 (1928).

Arbres remarquables à proximité