Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Georges BARTHarchitecte1906

Styles

Néoclassicisme

Recherches et rédaction

2006-2008

id

Urban : 18098
voir plus

Description

Maison de rapport d'inspiration néoclassique, architecte Georges Barth, 1906.

Élévation enduite, à bossages et faux-jointsEnduit dans lequel sont tracés des sillons pour suggérer un appareil de pierre.. Façade symétrique de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., l'axiale, d'entrée, décalée. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à encadrement de pierre bleue aujourd'hui peinte. Fenêtres latérales marquées par un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., ceignant des balcons de taille dégressive aux étages. Vitraux en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés en travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales.

Sources

Archives
AVB/TP 8765 (1906).

Arbres remarquables à proximité