Typologie(s)

magasin

Intervenant(s)

G.J. MAUGUE1928-1930

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 33625
voir plus

Description

Remplaçant le magasin du même nom élevé comme «magasin de nouveautés» en 1845 par la famille Thiéry dans l’immeuble formant l’angle des rues Neuve et de la Blanchisserie et agrandi vers le nord par la famille Vaxelaire-Claes à partir de 1866.

À l’angle du boulevard du Jardin Botanique et de la rue des Cendres, magasin élevé en style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. sur les plans de l’architecte parisien G.J. Maugue en 1928-1930. Imposant complexe commercial à angle arrondi de cinq niveaux plus niveau d’attique sous toiture mansardée ponctuée d’oculi ronds et ovales couronné par un niveau de terrasse en retrait sous un toit plat. Sur plan rectangulaire, trois niveaux de surfaces de vente accessibles par un escalator, à l’origine autour d’un large espace central sous lanterneau à croupes.
Construction en béton armé recouvert d’un parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. de marbre en façade, remplacé en 1941 par un revêtement en pierre de Savonnière. 

Ordonnance régulière, rythmée verticalement sur trois étages par d’étroits oriels de plan trapézoïdal en saillie accentués, au-dessus du léger retrait de l’étage supérieur, par les fenêtres de l’attique couronnées en bâtièreToit à deux versants. tronquée. Entre ces oriels, jeu de larges verrières à trois joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension., à montants et allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. métalliques, flanquées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. plus étroites dans la partie d’angle surmontée d’un attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. exhaussé portant autrefois l’inscription «AU BON MARCHE». Ornementation Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. limitée aux motifs typiques des divisions métalliques des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. des verrières, aux frisesBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. décoratives et aux ornements stylisés de l’attique et aux montants profilés en retraits successifs des fenêtres du niveau supérieur.
Rez-de-chaussée sous large auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine.; schéma répétitif de vitrines larges et étroites, interrompu par l’entrée principale dans l’arrondi, partiellement adaptée. En façade latérale, entrée de service et passerelle ultérieure.
Un projet de réaffectation en un complexe de bureaux et de commerces a été proposé en 1989 à la demande des A.G..


Sources

Archives
AVB/TP 52011 et 51092 (1928-1930), 55087 (1941).

Ouvrages
G. RENOY, Les Grands Magasins, Bruxelles, 1986, p. 132.