Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1600-1800

Styles

Baroque
Néoclassicisme

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 32152
voir plus

Description

Maison particulière, de trois niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous bâtièreToit à deux versants. de tuiles limitée à droite par un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. débordant, datant du XVIIe ou du XVIIIe siècle.

Façade décapée, en briques et grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice., ponctuée d’ancres en fleur de lys. Hautes baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires entre linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. droit et appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. en pierre bleue, aménagées au XIXe siècle et pourvues de garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en rectangle coupé de diagonales. Trous de boulin encadrés de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. sous corniche à mutules et denticules. À gauche du rez-de-chaussée par ailleurs refendu à la mode néoclassique et ouvert d’une fenêtre, porte cochère de la première moitié du XVIIIe siècle, à encadrement monumental en grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice., à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. prolongeant ceux des trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau.. Portant la marque identifiée probablement à celle du carrier R. Derideau (1703/1785-1790, Feluy), chambranle rectangulaire discrètement écorné sous larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. droit, ajouré d’un large cintre à clé sur montants à Éléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon., l’ensemble creusé en cavet. À la clé monumentale, visage humain en relief, sur médaillon, avec rameaux. Double battant et traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. droite en bois, petits-bois renouvelés à la baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’imposte.