Typologie(s)

salle de spectacle
cinéma

Intervenant(s)

A. BENIESTarchitecte, géomètre (-expert)1928

Styles

Traditionnalisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Inventaire des salles de cinéma (1993)
  • Inventaire légal du quartier Léopold (DMS-DML - 1995)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Social
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2002

id

Urban : 17433
voir plus

Description

Salle de spectacle et de cinéma construite sur les plans de l'architecte A. Beniest de 1928, à la demande de l'industriel Jules Waucquez.

Longue façade de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et deux niveaux, composée de manière symétrique. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. à moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. gris et verts. R.d.ch. de briques, ajouré de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. encadrées de claveaux de béton. Larges baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. coiffées d'un arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale., baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. médianes surmontées d'un oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale. ovale. Étage imitant une construction à colombages. Double inscription « La Concorde ». Alternance de fenêtres jumelles et de fenêtre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. médianes coiffées de pignonsPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. trapézoïdaux. Corniche sur aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale..

Intérieur comprenant à l'origine une grande salle de spectacle avec scène surélevée et loges, ainsi qu'un buffet-vestaire à l'étage. Au r.d.ch., trois salles de réunion, salle de café et cuisine. Les planchers, escaliers et charpente de toiture ont été conçus dès l'origine en béton armé, afin d'éviter les risques d'incendie. Annexé au collège Jean XXIII voisin, le bâtiment a fait l'objet d'une transformation intérieure en 1985, consistant principalement en la réaffectation de l'ancienne salle de spectacle en salle de gymnastique. À l'intérieur subsistent encore les lambrisLe lambris est un revêtement de menuiserie, de marbre ou de stuc couvrant la partie inférieure ou l'entièreté des murs d’une pièce. avec banquettes et la cheminée monumentale de l'ancien café.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 127 (1928), 150 (1985).

Ouvrages
CRUNELLE, M., Inventaire des salles de cinéma de la Région de Bruxelles-Capitale, 1994, fiche no 174.

Arbres remarquables à proximité