Jean-Baptiste Lepage (1832-1906) fut échevin puis bourgmestre de la commune de Woluwe-Saint-Pierre (FALKENBACK, P., 1992, p. 86). La rue qui porte son nom ne compte qu'un seul tronçon, qui relie le rond-point formé par le Val des Seigneurs, l'avenue Grandchamp et le Stuyvenberg à la rue Henri Vandermaelen.

Son tracé fut approuvé par l'arrêté royal du 18.11.1907. Outre le tronçon existant, un second en forme de coude, qui ne fut jamais réalisé, devait relier la rue Henri Vandermaelen à la rue François Desmedt. Un nouvel arrêté royal, celui du 16.08.1939, modifia légèrement le tracé initial en élargissant le début de la rue à son croisement avec le Val des Seigneurs. En 1954, on prévoyait de prolonger la rue, en ligne droite cette fois, jusqu'à l'avenue de Hinnisdael. Cela ne fut que partiellement réalisé, donnant naissance à l'actuelle rue Dominique De Jonghe.

Des nos 25 à 43 et 30 à 46, deux enfilades d'habitations unifamiliales modestes, hautes pour la plupart de deux niveaux, sont réalisées entre 1928 et 1934. Les autres constructions, souvent de trois niveaux, remontent en majorité aux années 1950 et 1960.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/Urb. alignement 25.
ACWSP/TP 5827 (1954).