Rue rectiligne reliant l'avenue de Tervueren à la rue de la Cambre puis se prolongeant sur le territoire de Woluwe-Saint-Lambert, jusqu'à l'avenue de Broqueville. Sur Woluwe-Saint-Pierre, la rue compte deux tronçons. La construction du 1er, menant de l'avenue de Tervueren à la rue du Duc, est approuvée par l'arrêté royal du 20.03.1900. Le tracé du 2e tronçon, reliant les rues du Duc et de la Cambre, est approuvé par le Conseil communal le 05.03.1925 puis par l'arrêté royal du 07.12.1925.

L'artère se nommait anciennement rue du Chasseur ; elle rappelait alors l'existence du lieu-dit le champ de la maison du chasseur, figurant à cet endroit sur l'Atlas communal de 1808. Elle est rebaptisée en 1918 en l'honneur des deux fils morts à la guerre, de l'industriel Nestor Martin demeurant à l'angle de la rue et de l'avenue de Tervueren.

Côté pair, le bâti se compose majoritairement d'habitations de style éclectique, maisons bourgeoises ou immeubles de rapport, bâties entre 1900 et 1914.

Côté impair, le 1er tronçon était entièrement occupé par la vaste propriété Hutt, au milieu de laquelle s'élevait une remarquable villa Art nouveau dénommée Les quatre vents, dessinée en 1899 par l'architecte Georges Dhaeyer. Sa démolition est autorisée en novembre 1947. À l'emplacement de l'actuel immeuble à appartements du no 13, le même architecte adjoint en 1900 à la propriété, une belle écurie Art nouveau à front de rue. La propriété est ensuite morcelée et bâtie d'habitations diverses, pour la plupart datant d'après guerre.

Le second tronçon, assez court, comporte notamment un ensemble de trois constructions datant des années 1910 aux années 1930 (nos 17 à 29), dessinées par l'architecte François Vanvlasselaer.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/Urb. alignement 11. Propriété Hutt : 11 (1899), 42bis (1900).

Ouvrages
FALKENBACK, P., Historique de Woluwe-Saint-Pierre, Administration Communale de Woluwe-Saint-Pierre, 1992., p. 88.