Typologie(s)

immeuble à appartements
ascenseur historique

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1938-1940

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)
  • Inventaire des ascenseurs historiques (Homegrade - DPC)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Paysager
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20214
voir plus

Description

Immeuble à appartements moderniste, dont la construction a été entamée fin 1938, sur un terrain acquis de la commune de Schaerbeek.

Élévation en granitoMatériau composé de mortier et de pierres colorées concassées présentant, après polissage, l’aspect d’un granit., de huit niveaux sous toit plat et de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. distribuées symétriquement. Au centre, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'accès caractérisée par un oriel de plan cintré, orné de cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition., sous muret d'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. portant le nom de l'immeuble, «Rose-Marie». Formant porche au rez-de-chaussée, il est soutenu par quatre colonnes annelées, dont deux engagées. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales traitées en avant-corps arrondi aux extrémités, servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse devançant le dernier niveau. En attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement., garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaire à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon.. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue., allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. du rez-de-chaussée et muret du jardinet recouverts de carreaux de céramique noire et dorée. Porte et ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. d'origine. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. très largement remplacés.

Décor du hall d'entrée soigné, avec parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. de marbres gris et rouge et fontaine. Ascenseur en gaine ouverte Schlieren d'origine.