Typologie(s)

villa à trois façades
hôpital/clinique

Intervenant(s)

Fernand DE PAUWarchitecte1926

Philippe DUMONTarchitecte1954

Philippe DUMONTarchitecte1961

José VANDEN BOSSCHEarchitecte1961

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Paysager
  • Social
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22205
voir plus

Description

À l’angle du boulevard Lambermont, villa de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., à trois façades à l’origine, architecte Fernand De Pauw, 1926. Elle est convertie en maternité en 1947 puis agrandie vers la droite dans un style analogue, une première fois en 1954 (architecte Philippe Dumont), la seconde en 1961 (architectes Philippe Dumont et José Vanden Bossche), au détriment de son garage et d’une villa portant le no5 (architecte Fernand Verdin, 1923).

De deux niveaux sous toiture débordante à croupesUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., la villa originelle se compose de deux volumes accolés, celui de gauche à terrasse faîtière, celui de droite en retrait, à toit mansardé. Façades en briques, rehaussées de pierre blanche. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. multicolore et marbre. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. rythmée de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. et de pans de mur en retrait.
Volume gauche de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales vers chaque artère, reliées par une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation.. Première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers le boulevard sur plan trapézoïdal entre pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. Seconde travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers la rue percée de deux fenêtres jumelles à l’étage et marquée au rez-de-chaussée par une large porte-fenêtre à linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée. devancée d’une terrasse à lourd parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de marbre ajouré et escalier latéral.
Volume droit de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, celle de gauche devancée par un porche hors-œuvre sous terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps.. Ce porche est percé de deux baies libresBaie qui n’est pas close par une menuiserie.. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. droite percée de fenêtres grillées au rez-de-chaussée et d’une autre plus large à l’étage.
Porte-fenêtre du volume gauche et porche sont unifiés par un décor de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à ornementation géométrique, celui d’angle sous acrotèreAmortissement composé d’un socle sur lequel repose un élément décoratif. à corbeille de fleurs. Au volume gauche, large lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de maçonnerie vers chaque artère. Au volume droit, œil-de-bœuf octogonal surmontant un muret d’attique à amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. floral et lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC.. Grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Porte remplacée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de l’étage conservés.
Portail d’entrée de la villa de plan trapézoïdal, en briques et pierre blanche sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice..

Vastes annexes de 1954 et 1961 comptant chacune cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et trois niveaux sous toiture à croupesUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., le dernier en attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement..

À l’intérieur de la villa d’origine, hall d’entrée carré lambrissé de marbre noir veiné de blanc, sous un plafond à mosaïque dorée. Cage d’escalier à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension., à plintheAssise inférieure d’un soubassement ou soubassement de hauteur particulièrement réduite. de même marbre et rampe en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc..

Sources

Archives
ACS/Urb. 213-1-3.