Coudée, la rue de la Ruche relie la rue de l'Est à l'avenue Louis Bertrand.

L'artère est établie sur l'assise d'un ancien sentier déjà visible, en pointillés, sur le plan dressé par Jacques de Deventer vers 1550-1565. Ce sentier reliait la chaussée de Haecht à l'ancienne rue Teniers, qui cèdera la place en 1905 à l'avenue Louis Bertrand. Sur les cartes de Ferraris et Vandermaelen, respectivement dressées en 1777 et 1836, ne figure cependant plus que la seconde partie du sentier, formant une impasse face à l'ancienne église Saint-Servais. Dans l'Atlas des chemins vicinaux du début des années 1840, la voie apparaît dans sa totalité sous le nom de chemin no48; sa première partie, tracée en pointillés, traverse de longues parcelles perpendiculaires à la chaussée de Haecht. En 1844, la Conseil communal autorise la transformation de cette première partie de sentier en une rue de huit mètres de large; la seconde partie porte alors le nom de chemin de l'Église. Sur le plan de Popp dressé vers 1858, la première portion figure déjà sous le nom de rue de la Ruche, tandis que la seconde porte celui d'Impasse Van Hemelryck. Avant 1869, la première dénomination – vraisemblablement due à la présence d'un apiculteur dans les environs – est étendue à l'ensemble de l'artère.

En 1881, ce dernier débute désormais à la future rue de l'Est, dont l'amorce est déjà tracée. C'est cette année-là qu'apparaissent les premières constructions, dans la seconde partie de l'artère, dont la largeur a été portée à douze mètres. En 1891, cette portion est déjà aménagée et compte une vingtaine de maisons lorsque les alignements de l'artère sont officiellement décrétés: la largeur de douze mètres est appliquée à toute la rue, en vertu des délibérations du Conseil communal des 17.03 et 17.05.1891, confirmées par l'arrêté royal du 24.08 de la même année. Le reste de l'artère se bâtit dans les années 1890 et jusqu'au début des années 1900.

Le bâti de la rue se compose de maisons de styles néoclassique ou éclectique, le premier s'appliquant essentiellement aux constructions des années 1880, le second à celles des années 1890. De style néoclassique, citons l'enfilade formée par les nos52 à 56 (voir ces numéros) ou encore le no35, doté d'une logette en 1908 et qui fait partie d'un ensemble édifié entre 1885 et 1887 (nos25 à 37). Parmi les maisons de style éclectique, pointons le no57-59 (1906), doté d'un commerce au rez-de-chaussée. Le début de la rue est marqué par deux enfilades particulièrement cohérentes. Celle du côté pair se compose des nos2 à 6, conçus en 1899 en ensemble avec le no6 rue de l'Est pour le géomètre-expert Jean Matheussens, 8 et 10, conçus l'année précédente pour le même géomètre, ainsi que 14 (1898). Côté impair, l'enfilade se caractérise par des maisons bâties de biais par rapport à l'alignement de la rue: les nos3 à 9, 11, 13 et 15 (voir ces numéros). Dans le coude de l'artère se dressent les façades accolées de deux établissements scolaires s'étendant en intérieur d'îlot: l'Institut Saint-Augustin (voir no28-28a) et l'ancien Groupe scolaire Josaphat (voir no30).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 2 à 6: 239-2-4-6; 8, 10: 239-8-10; 14: 239-14; 35: 239-35; 57-59: 239-57.
ACS/TP Infrastructure 39, 195.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 11.1844.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1869, p. 55.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1889-1890, 1890, p. 5.

Ouvrages
MERTENS, A., ROZEZ, «Ruche (rue de la)», Annuaire du Commerce et de l'Industrie de Belgique, Province de Brabant, Bruxelles et sa banlieue, Bruxelles, Établissements généraux d'imprimerie, 1883, 1885, 1887, 1900, 1901.

Cartes / plans
DE DEVENTER, J., Plan de Schaerbeek et de Saint-Josse-ten-Noode, 1550-1565.
FERRARIS, J. J. F., Carte de Cabinet des Pays-Bas autrichiens et de la Principauté de Liège, 1777.VANDERMAELEN, Ph., Plan parcellaire de la commune de Schaerbeek avec les mutations jusqu'en 1836.
Atlas des chemins vicinaux de Schaerbeek, début des années 1840.
POPP, P. C., Atlas du Royaume de Belgique, plan parcellaire de la commune de Schaerbeek, vers 1858.
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1881.
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1893.