La rue Léon Mignon relie la rue Thomas Vinçotte au carrefour formé par les avenues Clays et Dailly.

Située dans le quartier Monrose, dont le plan de voiries est définitivement approuvé par l'arrêté royal du 21.04.1906, l'artère est déjà ouverte par l'arrêté royal du 03.07.1899. Elle est établie à l'emplacement de l'ancien cimetière de Saint-Josse-ten-Noode.

La dénomination de la rue rend hommage au sculpteur Léon Mignon, né à Liège en 1847 et décédé à Schaerbeek, où il résidait, en 1898.

Résidentielle, la rue est bâtie en deux phases. Les immeubles du côté pair, ainsi que quelques bâtiments du côté impair sont conçus entre 1899 et 1905. Une deuxième série de constructions est édifiée entre 1912 et 1914. De deux à quatre niveaux, les maisons présentent des façades aujourd'hui souvent transformées. Certaines sont d'inspiration néoclassique, comme le no59 (1903), à rez-de-chaussée anciennement commercial, ou l'ensemble formé par les nos44 à 50, érigé en 1900 pour le menuisier-charpentier Émile Slagmulder. Ces quatre maisons forment avec les nos52 (1901) et 54 (1902) une enfilade néoclassique particulièrement cohérente. D'autres sont de style éclectique, comme les quatre immeubles de rapport construits en 1902 et 1905 pour la Société anonyme des Habitations ouvrières hygiéniques et économiques de Saint-Josse-ten-Noode (voir nos21 à 31-35). Les nos41 et 43 sont, quant à eux, teintés d'Art nouveau (voir ces numéros).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 44 à 50: 193-44-50; 52: 193-52; 54: 193-54; 59: 193-59.
ACS/TP 271.
ACS/TP Rues (AR).

Ouvrages
DEBOURSE, X., Schaerbeek. Parcours d'Artistes, Arobase Édition, Bruxelles, 2009, pp.72-73.

Cartes / plans
Plan de la commune de Schaerbeek 1870, Institut géographique national.
HOUSSA, O., Quartier Monrose, Plan no1, 1904 (ACS/TP).