La rue Jacques Rayé débute au boulevard Lambermont et, dans sa descente vers le chemin de fer de ceinture, s'ouvre en deux arcs de cercle symétriques pour définir une placette triangulaire et rejoindre à droite et à gauche respectivement les chaussées d'Helmet et de Haecht. L'alignement du fond s'adosse au chemin de fer.

Destinée à raccorder le nouveau boulevard aux anciennes chaussées situées en contrebas, la rue Jacques Rayé est incluse dans le plan de voiries du quartier dit Monplaisir-Helmet, dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa et approuvé en séance du Conseil communal du 03.11.1904 puis par l'arrêté royal du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et de la Vallée Josaphat. L'artère est ouverte de 1909 à 1911.

Jacques Rayé (Schaerbeek, 1850 – Saint-Josse-ten-Noode, 1910) était un géomètre-expert qui fit don à la Commune d'une partie de sa fortune, et vraisemblablement des terrains destinés à l'ouverture de la rue. En remerciement de ce legs, le Conseil communal donna son nom à l'artère, en séance du 31.08.1909.

Rue Jacques Rayé, vue vers la chaussée de Helmet (photo 2013).

Si un premier bâtiment est construit en 1914, la majorité des habitations sont élevées entre 1923 et 1934. Il s'agit de maisons bourgeoises et d'immeubles de rapport de styles Beaux-Arts ou Art Déco, tels les nos37 (1928) et 57-59 (architecte H. Leemans, 1936). Le pan de rue longeant le chemin de fer est presque entièrement bâti d'immeubles du Foyer Schaerbeekois (voir nos66 à 80). La forme particulière de l'artère a généré, dans la partie sud, l'une ou l'autre zone de recul, comme en témoigne le no50 (1923). Soulignons l'activité de l'architecte Frantz Veldeman, qui bâtit notamment deux maisons similaires, les nos31 (1924) et 44 (1923). Notons également la présence de quelques immeubles à appartements des années 1950 à 1970.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 31: 146-31; 37: 146-37; 44: 146-44; 50: 146-50; 57-59: 146-57-59.
ACS/TP Dénomination des rues III.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1910, pp. 1148-1149.

Ouvrages
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, p. 93.

Cartes / plans
Plan général de la commune de Schaerbeek 1911 in: BERTRAND, L., Schaerbeek depuis cinquante ans. 1860-1910, Librairie de l'Agence Dechenne, Bruxelles, 1912.