Longée par la rue du Noyer, la place des Chasseurs Ardennais est un square rectangulaire d'où partent les avenues Charbo, Léon Mahillon et Émile Max, ainsi que la rue Rasson.

La place se situe dans le quartier dit de Linthout, dont le plan de voiries est dressé en 1903-1904 par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa et approuvé par l'arrêté royal du 24.06.1904 puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de la Vallée Josaphat et Monplaisir-Helmet.

À l'origine, la place ne porte pas de nom: son côté nord-ouest correspond aux premiers numéros du côté pair de l'avenue Léon Mahillon, ouverte dès 1904 suivant un alignement fixé par l'arrêté royal du 18.10.1902, et son côté sud-est aux premiers numéros impairs de l'avenue Émile Max, ouverte en 1908. Cela explique la numérotation actuelle de la place – numéros pairs d'un côté, impairs de l'autre –, ainsi que celle de l'avenue Émile Max, dont la première maison côté impair porte le no25.

La place est finalement baptisée en séance du Collège communal du 07.08.1946, en l'honneur du régiment des Chasseurs ardennais, une unité d'élite de l'armée belge. Après un réaménagement du square en 1965, un monument en pierre de l'Ourthe orné de l'insigne du régiment y est placé en 1974.

Vue de la place des Chasseurs Ardennais vers l’avenue Émile Max (Collection Dexia Banque-ARB-RBC).

La place est bâtie d'immeubles de style éclectique. Sur le côté impair s'étire, à partir du no3, une belle enfilade homogène se prolongeant jusqu'au no53 de l'avenue Émile Max. Au sein de celle-ci, les nos3 à 23 de la place, tout comme les nos25 et 27 de l'avenue et vraisemblablement aussi ses nos29 à 33, sont conçus en 1907-1908 pour l'entrepreneur Léonard Matheys. Le côté pair est, quant à lui, bâti entre 1910 et 1914, principalement d'immeubles de rapport de quatre à six niveaux. Parmi eux, les nos16 et 18, conçus en 1910 par l'architecte R.Van Gorp. Le no12 est dessiné en 1914 par l'architecte Paul Vizzavona. Hormis la corniche sur consoles géométriques, le décor Art nouveau prévu n'a pas été réalisé.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 300-monument; 3 à 7: 300-3-7; 9 à 15: 300-9-15; 17 à 23: 300-17-23; 12: 168-12; 16, 18: 168-16-18.
ACS/TP 300.
ACS/TP Infrastructure 229, 300.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local.

Ouvrages
BERTRAND, L., Schaerbeek depuis cinquante ans. 1860-1910, Librairie de l'Agence Dechenne, Bruxelles, 1912, pp.58-59.

Cartes / plans
HOUSSA, O., Plan des transformations de la commune de Schaerbeek, 1903 (Maison des Arts de Schaerbeek).
HOUSSA, O., Plan no2. Commune de Schaerbeek. Quartier de Linthout. Projet d'avenues et rues nouvelles, 26.09.1904 (ACS/TP).