Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Pierre DUBOISentrepreneur1912

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20269
voir plus

Description

À l'angle de la rue Henri Stacquet, terminant une enfilade cohérente de maisons de style éclectique débutant au n°90, maison de rapport avec café au rez-de-chaussée, peut-être sur les plans de l'entrepreneur Pierre Dubois, commanditaire, 1912.

Élévation de quatre niveaux, en briques rouges rehaussées de pierre bleue et de briques blanches. Elle compte: trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales côté Stobbaerts, la première logeant l'accès aux appartements, la deuxième à fenêtres jumelées aux étages, la troisième devancée de balcons; une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. devancée d'une logette (transformée) sous terrasse et coiffée d'une corniche cintrée; une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. côté Stacquet, percée de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à double meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. et devancée de balcons. Au rez-de-chaussée à bossages sur l'angle, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée., les vitrines à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. La plupart des autres baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sont coiffées d'un arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. et certaines travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sont comprises dans une arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol.; tympansEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. garnis de sgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. à motifs floraux, certains très abîmés. Porte et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés, à l'exception de ceux du café. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. galbés en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. d'origine.

Sources

Archives
ACS/Urb. 149-98.