Reliant la r. des Deux-Eglises à la r. Marie-Thérèse, cette petite rue faisait partie d'un des plus anc. chemins de la commune.

Figurant déjà sur la carte de Deventer, elle est appelée sur une carte de 1816, r. de la Montagne (act. r. Hydraulique), formant un coude à la hauteur de l'act. r. Marie-Thérèse. La ruelle, détachée de la r. Hydraulique en 1842, est élargie en 1864.

Elle est bordée de maisons en majorité d'inspiration néoclassique, datées de 1867-1869 (No 1 modifié en 1904, 1929 et 1963 ; no 2 de 1873). Les façades, à l'origine enduites, sont act. souvent recimentées ou couvertes de briquettes. Elévation de trois ou quatre niveaux sur deux ou trois travées. Constructions basses de un ou deux niveaux (nos 3, 5, 22), certaines initialement à usage de remises et écuries (No 14, no 24 transformé en 1931 par l'arch. BLANPAIN). Au no 7, maison datée de 1867 présentant une élévation peinte de trois niveaux et trois travées ; le r.d.ch. à refends ; le 1er étage animé d'un balcon axial dr. sur consoles travaillées, le 2e par un balconnet ; les baies bombées et moulurées ; l'entablement classique sous corniche à modillons.
Les nos 11 à 17 formaient un ensemble de quatre maisons conçues en 1869 par l'arch. J. RAMAECKERS. Aux nos 12 et 16, on remarque quelques maisons éclectiques enduites ou de brique datées de 1907.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP 515 (1867), 755 (1869), 1334 (1873), 5698 (1899), 6832 (1904), 7292, 7358 (1907), 11125 (1929), 11483 (1931), 15814 (1963).
AR 14.12.1864.
AGR 1378.