Typologie(s)

maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

Armand FASTRÉarchitecte1908

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10508
voir plus

Description

Maison d'angle datée de 1908 construite par A. FASTRÉ et agrandie en 1927.

Façade caractérisée par la polychromie des matériaux : briques rouges, filets de briques blanches et décor géométrique, pierre bleue (soubassement, encadrement de la porte, appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas., consoles) et fer (poutrelles, ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. des balcons). ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de trois niveaux de hauteur dégressive sur caves hautesSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée., sauf à la travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. qui en compte quatre et  se termine par deux désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. au-delà de la corniche. Une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. r. de la Cible, une biaise et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales r. Vanderhoeven dont une décalée sous toiture plus basse. La 1re, aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre., étant ponctuée de séries de trois petites niches suivant le tracé intérieur de la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier.. La face biaise comprend la porte d'entrée à deux battants ainsi qu'un oriel étroit sur deux niveaux et sur culot, les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. y sont rect. ou bombées. La 2travée r. Vanderhoeven et la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. r. de la Cible présentent toutes deux des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect. à linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée. en I, munies de balcons ou balconnets pansusUn garde-corps est dit pansu lorsqu'il se cintre en doucine en élévation. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. et sont percées au dern. niveau de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées. La corniche est en bois sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console., l'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. simplement marqué par une bande de briques et des cache-boulins.

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP 7512 (1908).

Arbres remarquables à proximité