Reliant la r. Botanique à la r. Godefroid de Bouillon, la r. Musin fut ouverte en même temps que d'autres lors du percement de la r. Royale extérieure à la fin du régime hollandais (AR 21.03.1828).

Appelée d'abord r. du Gastronome, elle fut rebaptisée en 1888, en l'honneur du peintre François Étienne MUSIN.

Elle est bordée côté pair par la façade arrière de l'hôtel Royal Crown (1972). Côté impair, il ne subsiste quasi rien du bâti anc., déjà peu dense à l'origine. Aux nos 3-5-7, à l'emplacement d'une anc. impasse, immeuble de logements sociaux construit sur des plans tracés en 1956 par les arch. Jules WEILL et Albert MORTEHAN pour la Société anonyme des Habitations à bon marché de Saint-Josse-ten-Noode et inauguré en 1962.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACSJ/Urb./TP 15236 (1956), 15236 (1960).