Reliant la ch. de Louvain à la r. de la Cible et, via le sq. Delhaye, à la r. Verbist, cette artère fut ouverte en 1869 et s'inscrit dans le plan d'ensemble du quartier de l'E.

La r. des Arquebusiers, ainsi qu'elle était appelée jusqu'en 1887, devait aboutir à la r. des Moissons. Le déplacement du chemin de fer (voir introduction) entrava cette réalisation.

Joseph Dekeyn, membre du Conseil communal de Saint-Josse entre 1856 et 1860, fut actif dans le bureau de bienfaisance de la commune.

La rue est majoritairement bordée de maisons d'inspiration néoclassique construites entre 1873 et 1907, tels les nos 24, 26 et 33 à 39, ensemble de 1900 ; les façades à l'origine enduites souvent recimentées (Nos 19 à 23 de 1877, 56 de 1889, 4 à 10 ensemble de 1881), et de maisons de style éclectique à façade en briques rouges sur soubassement en pierre bleue, parfois avec décor de briques blanches - ensemble aux nos 3, 3a datés de 1908, nos 5, 7 : portes en bois à panneaux sous imposte vitrée (1876). Aux nos 24, 26 ensemble de deux maisons construites en 1907 d'après les plans de l'arch. V. JANSSEN. Au no 52, maison de 1898 d'après les plans de l'arch. J. VRANCKX. Au no 9, immeuble à appartements construit en 1938 signé sur le soubassement par M. VAN CAUWELAERT.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

 

Archives
ACSJ/Urb/TP 1352 (1873), 1864, 1877 (1876), 1964 (1877), 2597 (1881), 2654 (1882), 4457 (1889), 5549 (1898), 5807, 5808, 5809, 5819 (1900), 7375, 7440 (1907), 7534, 7535 (1908), 13211 (1938).