Liaison entre la r. Amédée Lynen et la r. St-Josse, la r. Charles VI fut ouverte à la fin du XVIIIe s.

Connue sous le nom de r. Neuve, elle formait une rue en équerre avec le 1er tronçon de l'act. r. Lynen. En 1851, la r. Neuve dite « courte » (l'act. r. Charles VI) et la r. Neuve (le 1er tronçon de la r. Amédée Lynen) deviennent r. Charles VI. Elle ne sera réduite à sa longueur act. qu'en 1939 (voir r. A. Lynen).

Côté pair bâti en majeure partie au cours du 2e quart du XIXe. Le no 4, maison reconstruite en 1903, porte une plaque commémorative rappelant l'un des occupants de l'édifice : « Qui visse in esilio e mori il 4 giugno 1863, Ici vécut en exil et mourut le 4 juin 1863 Carlo Armellini Triumviro della Republica Romana L'associazone G. Mazzini pose il 15-3-1991 ». Aux nos 8 et 10, présence de maisons basses à façade enduite, autrefois des ateliers, comptant deux niveaux et deux travées et dont les r.d.ch sont modifiés par le percement de garages.

Côté impair, la rue présente quelques ensembles d'inspiration néoclassique tels les nos 1 et 3 de 1866, affichant des façades enduites, de trois niveaux et de deux ou trois travées. Entre les nos 2 et 5 s'ouvre l'impasse des Raisins, act. fermée par une porte et desservant les nos 85 à 89 de la ch. de Louvain. Au no 11, immeuble à appartements de quatre étages, construit en 1964 par R. MAHIEU, à l'emplacement de quatre maisons d'habitation datées entre 1854 et 1880. L'immeuble du no 25 date de 1959 et est dû à l'arch. M. DIRKSEN.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

ACSJ/Urb./TP 17 (1854), 105 (1857), 359 (1866), 2401, 2476 (1880), 2926 (1884), 3204 (1886), 7241 (1903), 15482 (1959), 15890 (1964).