Typologie(s)

chapelle
maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

G. VAN OPHEMingénieur-architecte1890

G. VAN OPHEMingénieur-architecte1897

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10562
voir plus

Description

À l'angle de la rue de la Comète, immeuble de style éclectique construit en deux phases (1890-1897) sur les plans de l'ingénieur G. VAN OPHEM.
Ce bâtiment abrite une chapelle.

Trois niveaux de hauteur dégressive sur caves hautesSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée., un bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. en pierre bleue et une friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d'arceaux séparant le r.d.ch. des étages. Dix-sept travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. marquées par des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau., dont une d'angle et douze r. de la Comète.
La 3e travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de la façade principale est marquée au ler étage par un oriel de plan trapézoïdal surmonté d'un balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Fenêtres à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. et croisillons et tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. à remplage au r.d.ch., baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. et tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. au 1er étage, en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. et à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. au 2e. Les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. des étages s'inscrivent pour chaque travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. dans une embrasureEspace intérieur d’une baie. commune en arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol.. AllègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. décorées de petits pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. en brique. Façade en brique rouge marquée de bandes de brique jaune. Sous la corniche, friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. denticulée. SocleMassif surélevant un support ou une statue. en pierre bleue, en saillie et présentant un fruit au niveau des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. dont il constitue la base. Fenêtres de cave surbaissées à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. garnies de grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Porte en bois à deux vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. ouvragés et imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. percée de deux joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. quadrilobés. PiédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. et linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. sculptés en pierre bleue. Fenêtres jumelées en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. en dessus de porteUne fenêtre est dite en dessus de porte lorsqu’elle surmonte une porte sans être directement en contact avec elle : la porte est séparée de la fenêtre par un petit pan de mur ou par un entablement ; porte et fenêtre possèdent chacune un encadrement propre.. La façade arrière, dont l'élévation est semblable à celle de la façade avant, donne sur une cour.

Sources

Archives

ACSJ/Urb./TP 3940, 3981 (1890), 5177 (1897).

Arbres remarquables à proximité