Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Léon GILLEarchitecte1893

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 7074
voir plus

Description

Deux maisons semblables, de style éclectique à façade polychrome, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé.. Arch. Léon Gille, 1893.

Façades en briques rouges, rehaussées d'éléments en pierre blanche ou bleue. Pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant.. En travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., galbé au no 37.
Au no 35, r.d.ch. en pierre bleue à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages.. 3e niveau établi en 1911.
Au no 37, frisesBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. de briques appareillées en chevrons ornant le 2e niveau et l'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne..

Sources

Archives
ACSG/Urb. 35 : 3470 (1893), 107 (1911) ; 37 : 3445 (1893).

Arbres remarquables à proximité