Typologie(s)

atelier (artisanat)

Intervenant(s)

Georges LIGOarchitecte1929

BUREAU D'ARCHITECTURE LIPSKI ET TOAbureau d'architectes

Statut juridique

Classé depuis le 29 octobre 1998

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Scientifique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 7201
voir plus

Description

Remarquable bâtiment de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. à usage d'atelier de confection, conçu pour la famille Hoguet, en remplacement de trois maisons. Signature et millésime « Ligo G / arch 1929 » sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue..

En 1996-1997, restauration de la façade et réaffectation de l'intérieur en Maison du Livre, à la demande de la commune de Saint-Gilles, par le bureau d'arch. A. Lipski et Toa.

Façade symétrique enduite, de cinq niveaux et cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, celle dans l'axe plus large, sous toiture à shedsCouverture de profil en dents de scie d’un bâtiment industriel, composée d’une succession de petits toits à deux versants d’inclinaison différente. Le versant du toit le plus pentu est d'ordinaire vitré.. Éléments structurels en béton armé. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. coiffée d'un vaste pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. chantournéUn élément est dit chantourné lorsque sa forme alterne courbe et contre-courbe. bordé d'une forte corniche frappée d'une imposante clefClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel. ; tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. portant l'inscription « HOGUET ».
Au r.d.ch., porte de garage axiale act. transformée en fenêtre, flanquée de deux fenêtres grillagées et de deux portes ajourées en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux., toutes à angles supérieurs traités en escalier. Étages rythmés de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. rainurés et cannelés. Fenêtres rect. ou de forme polygonale, sur allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. rainurée. Au 2e niveau, trois bow-windowsDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux., les latéraux de plan trapézoïdal, l'axial de plan courbe, à allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. décorée de tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. polygonales à motifs géométriques. Les bow-windowsDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. sont surmontés d'une terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Belle ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. à motif de palmetteOrnement symétrique dont la forme est proche de celle d’une palme. La palmette est parfois composée de feuilles d’acanthe.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Intérieur : mobilier Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. d'origine, perdu suite à la récente réaffectation. Au r.d.ch., lambrisLe lambris est un revêtement de menuiserie, de marbre ou de stuc couvrant la partie inférieure ou l'entièreté des murs d’une pièce. en granitoMatériau composé de mortier et de pierres colorées concassées présentant, après polissage, l’aspect d’un granit. partiellement conservés, vitraux à motifs géométriques et beau plafonnier placé à l'origine au 1er étage. Au 1er étage, anc. habitation du directeur ; parquet et vitraux conservés. Au 2e, escalier de bois en vis, menant aux niveaux supérieurs, traités en galerie autour d'un vaste puits de lumière éclairé par cinq shedsCouverture de profil en dents de scie d’un bâtiment industriel, composée d’une succession de petits toits à deux versants d’inclinaison différente. Le versant du toit le plus pentu est d'ordinaire vitré.. BalustradesGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. métalliques à motif de losange.

Classement 29.10.1998.

Sources

Ouvrages
CHESNOT, H., DANKERS, P., Étude et projet: La Maison Hoguet, Saint-Gilles, 1983.
Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles. Saint-Gilles, Archives d'Architecture moderne, Bruxelles, 1980-1982, fiche 30.
NYS, B., MOSSAKOWSKA, P., VERMEYLEN, P., Le renouveau de l'habitat à Bruxelles: 1989-1994. Parcours choisis, Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 1994, p. 71.
Patrimoine immobilier industriel et social bruxellois, La Fonderie asbl, Bruxelles, 1992, fiche 31.

Périodiques
« archéologie industrielle maison Hoguet », Ville et Habitant, 78, 1983, p. 2.

Arbres remarquables à proximité