La r. de Parme relie le carrefour formé par les r. de la Croix de Pierre, d'Écosse, du Métal et de Bordeaux à la pl. Morichar. Elle est orientée du nord-est au sud-ouest. Tracée par l'AR du 05.12.1862, elle se prolongeait, à sa création, jusqu'à la ch. de Waterloo ; ce tronçon fut ultérieurement renommé r. du Lycée.

Les maisons situées entre les r. de la Croix de Pierre et de la Victoire furent construites entre 1872 et 1898. Le reste de la rue fut édifié entre 1882 et 1905 sur des terrains expropriés par la commune par l'AR du 13.07.1882.

Le bâti d'origine se compose de maisons de styles éclectique à façade polychrome et néoclassique, beaucoup d'entre elles ont toutefois perdu leur aspect d'origine. La rue est enrichie par la présence de la Maison Pelgrims (1905–1927) entourée du parc Baron Pierre Paulus (voir no 69), tous deux classés. 


Numéros ne figurant pas en notice : : maison de style néoclassique, 1879, transformée et ré-enduite ; 3 : maison édifiée sur parcelle traversant l'îlot, 1884, présentant deux façades, dont une r. du Métal 53, toutes deux en briques, act. peintes, rehaussées d'ancres, celle vers la r. de Parme percée d'un commerce en 1964, à devanture en mosaïque signée « A. Leunen, Bruxelles » ; : maison néoclassique, 1873, recouverte de briquettes en 1964 ; : maison néoclassique, 1874, cimentée en 1929 et ultérieurement dotée d'une mansarde ;: maison néoclassique, 1876, act. recouverte de briquettes, r.d.ch. transformé en commerce en 1911 ;: maison néoclassique, 1876, transformée et cimentée ;: maison néoclassique, 1876, act. recouverte de briquettes ; 10 : maison néoclassique, 1876, act. cimentée ; 11 : maison néoclassique, 1887, entreprises Watticant Frères et De Chef, act. cimentée, devanture commerciale de 1933 à vitraux Art Déco ; 12 : anc. hangar de 1886 transformé en maison en 1887, act. totalement modifiée ; 14 : maison de rapport néoclassique, 1898, act. cimentée ; 18-24 : immeuble de rapport néoclassique, 1890, arch. Jean-Joseph De Wit, r.d.ch. en pierre bleue comptant trois devantures commerciales ; 21-23 : petit bâtiment à usage de garage, arch. G. Morael, 1925 ; 25 : maison néoclassique, arch. Jean Maelschalck, 1898, r.d.ch. modifié en commerce en 1935 ; 27 : maison néoclassique, 1874, recouverte de plaquettes de céramique en 1951 ; 29 : maison néoclassique, 1872, act. sous toiture mansardée, recouverte de briquettes en 1946 ; 31 : maison néoclassique, 1872 (selon De Keyser, G., 1996), act. recouverte de briquettes et percée d'un commerce à vitrines courbes ; 32 : maison de style éclectique, 1876, surhaussée d'un niveau en 1957 ; 33 : maison néoclassique, 1874, act. cimentée ; 35 : maison néoclassique, 1876, ultérieurement exhaussée d'un niveau ; 36 : maison néoclassique, 1872, à toiture mansardée ultérieurement ; 37 : maison d'inspiration néoclassique, arch. Jean-Baptiste Paul, 1896, exhaussée de deux niveaux, le 1er en 1909 ; 38 : maison néoclassique, 1876, arch. J. Grandmaison, conçue en ensemble avec le no 114 r. de la Victoire ; 40-40a : maison d'angle néoclassique, 1887 (selon De Keyser, G., 1996) ; 41 : maison néoclassique, 1885, ultérieurement exhaussée d'un niveau ; 45 : maison d'inspiration néoclassique, 1885 ; 47-49 : immeuble à appartements de style moderniste, arch. Georges Doyen, 1937, en remplacement d'une maison de 1892 ; 52 : maison de style éclectique, 1886, pourvue d'une logette à menuiserie remplacée ; 58 : immeuble à appartements, 1948, arch. Gustave Van Damme, remplaçant une maison ; 60 : maison néoclassique, 1885, r.d.ch. en pierre bleue act. partiellement cimentée et recouverte de briquettes ; 62 : maison d'angle néoclassique, 1886, act. recouverte de briquettes, conçue en ensemble avec le no 2 r. du Mont-Blanc ; 64 et r. du Mont-Blanc 1 : immeuble d'angle, 1900, dont la façade a été dérochée ; 88 : maison néoclassique, arch. Jules Munster, 1902, enduite à l'origine.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives des numéros ne figurant pas en notice
ACSG/Urb. : 4478 (1879) ; 3 et r. du Métal 53 : 615 (1884), 87 (1964) ; : 2142 (1873), – (1964) ; : 2584 (1874), 513 (1929) ; : 3788 (1876), 338 (1911) ; : 3407 (1876) ; : 3707 (1876) ; 10 : 3866 (1876) ; 11 : 1731 (1887), 242 (1933) ; 12 : 1463 (1886), 1709 (1887) ; 14 : 1446 (1898) ; 18-24 : 2685 (1890) ; 21-23 : 1899 (1925) ; 25 : 1563 (1898), 256 (1935) ; 27 : 2600 (1874), 46 (1951) ; 29 : 1858 (1872), 132 (1946) ; 32 : 3537 (1876), 52 (1957) ; 33 : 2346 (1874) ; 35 : 3819 (1876) ; 36 : 1804 (1872) ; 37 : 430 (1896), 175 (1909) ; 38 : 3438 (1876) ; 41 : 882 (1885) ; 45 : 204 (1885) ; 47-49 : 2983 (1892), 272 (1937) ; 52 : 1267 (1886) ; 58 : 148 (1948) ; 60 : 793 (1885) ; 62 : 1262 (1886) ; 64 : voir r. du Mont-Blanc 1 : 2292 (1900) ; 88 : 147 (1902).