Rue rectiligne et en déclivité, située entre la ch. de Forest et la r. de Monténégro.

Elle est nommée en hommage à un ingénieur des chemins de fers qui inventa une coulisse adaptable à toutes les locomotives. Les ateliers Walschaerts fabriquaient des machines motrices et mécaniques au no 62 de la pl. de Constantinople (act. pl. des Héros) dans des bâtiments édifiés par l'arch. F. Van Der Riet en 1861 (act. démolis).

Ouverte à partir de 1908, la r. Égide Walschaerts est bâtie entre 1912 et 1936 de maisons et d'immeubles, majoritairement marqués soit par l'éclectisme tardif, soit par le modernisme.

Nos ne figurant pas en notice : 2a, 4 : deux petites maisons de style éclectique tardif, 1928, arch. J. Heiden ; 6 : maison Art Déco, 1926, arch. Pierre Sermeus, avec r.d.ch. modifié en 1976 ; 7-11 : vaste maison de rapport de style éclectique à façade polychrome, 1911. En travées de g., devanture et porte act. transformées en fenêtre ; 10 : immeuble de style éclectique tardif, arch. Pierre De Gieter, 1923, exhaussé de deux niveaux en 1934. Conserve de belles portes en chêne à petits-bois au r.d.ch. ; 12 : maison d'inspiration néoclassique, arch. Pierre De Gieter, 1923. Conserve une belle porte en chêne ; 13 : maison Art Déco, caractérisée par un pignon en travée principale, arch. M. Ferire, 1931 ; 16, 18 : deux immeubles éclectiques, 1913, arch. Henri Denayer. R.d.ch. du no 18 transformé en 1934 ; 17 : maison de style éclectique, arch. Omer Brison, 1911 ; 21 : maison éclectique à façade polychrome, 1911, exhaussée en 1929 ; 22 : petit bâtiment de style éclectique tardif, anc. à usage d'atelier et de bureaux, arch. Albert Lefort, 1922 ; 24, 26, 28 : trois maisons de rapport identiques, de style éclectique, 1914 ; 25 : maison de rapport de style éclectique, 1912, proche des nos 24 à 28 ; 27 : maison de rapport de style éclectique, 1914, arch. Pierre De Gieter, proche des nos 24 à 28 ; 31 : maison de rapport de style éclectique, 1913 ; 32 : immeuble de rapport de style moderniste, arch. Leys, 1936 ; 33, 35, 37 : trois maisons analogues, de style éclectique. Signature et millésime sur le soubassement du no 33 « L(éon) Lemal / architecte / 1913 ». Le no 33 conserve une jolie corniche à toupies ; 34 : petit bâtiment industriel de style éclectique, arch. Robert Lemaire, 1921 ; 36 : maison de rapport de style éclectique, 1914 ; 38-40 : maison de rapport de style éclectique à façade polychrome, 1914 ; 49 : maison de style éclectique à façade polychrome, 1912. R.d.ch. transformé en 1966 ; 51 et r. de Monténégro 56-58 : immeuble à appartements du Foyer saint-gillois, arch. Roger Dejeneffe et Joseph Thomas, 1950.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Ouvrages
Vie économique à Saint-Gilles…des origines à demain, Syndicat d'initiative de Saint-Gilles, 1993, p. 126.
Inventaire des logements sociaux à Bruxelles, Sint-Lukaswerkgemeenschap, Bruxelles, 1985, fiche 204.

Archives des numéros ne figurant pas en notice
ACSG/Urb. 2a : 252 (1928) ; 4 : 253 (1928) ; 6 : 276 (1926), 18 (1976) ; 7-11 : 80 (1911) ; 10 : 161 (1923), 48 (1934) ; 12 : 115 (1923) ; 13 : 324 (1931) ; 16, 18 : 248, 251 (1913), 267 (1934) ; 17 : 371 (1911) ; 21 : 340 (1911), 106 (1929) ; 22 : 140 (1922) ; 24, 26 : 69 (1914) ; 25 : 99 (1912) ; 27 : 10 (1914) ; 28 : 70 (1914) ; 31 : 327 (1913) ; 32 : 62 (1936) ; 33 : 3 (1913) ; 34 : 78 (1921) ; 35 : 87 (1913) ; 36 : 108 (1914) ; 37 : 12 (1913) ; 38-40 : 90 (1914) ; 49 : 246 (1912), 88 (1966) ; 51 : 46 (1950).