Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Émile BOGAERSarchitecte, promoteur immobilier1895

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 2801
voir plus

Description

Maison de style éclectique à façade polychrome, de deux niveaux, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé.. émile Bogaers, 1895.

Élévation act. entièrement peinte, anc. en briques apparentes rehaussées de pierre bleue. R.d.ch. percé d'une fenêtre sur jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. de cave à encadrement trapézoïdal et d'une porte sous oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale. à vitrail à motifs géométriques. Le r.d.ch. est décoré de volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc. incisées sur ses linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. à extradosFace supérieure d’un arc (celle noyée dans la maçonnerie). On désigne les formes de l’extrados avec les mêmes termes que celles des arcs (ex: arc en plein cintre à extrados brisé). L’extrados en escalier est étagé à la manière d’un escalier. cintré, de pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant. et de trois cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. à bossages rustiques sur ses trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau.. Au 2e niveau, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle., soulignées d'une friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. de briques en redent. En travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. galbé en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. à l'étage et lucarne passanteUne lucarne est dite passante lorsqu'elle est située dans le plan de la façade et interrompt la corniche ou l’entablement terminal du bâtiment. sommée d'un frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. chantournéUn élément est dit chantourné lorsque sa forme alterne courbe et contre-courbe. et ajourée d'une fenêtre rect. Toiture munie, en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée, d'une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. ajoutée en 1924, remplaçant l'œil-de-bœuf originel. Porte et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. des étages remplacés.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 235 (1895), 118 (1924).