Reliant la rue Keyenveld à l'angle aigu formé par la rue de la Longue Haie et l'avenue Louise, l'artère se situe principalement sur le territoire d'Ixelles. Seul un bâtiment, au n°71, relève de la Ville de Bruxelles. Elle croise au milieu de son côté impair la rue Isidore Verheyden.

Cette rue droite et pentue est tracée en même temps que les rues de la Concorde, Isidore Verheyden et Jean d'Ardenne suivant l'arrêté royal du 20.03.1838. Son prolongement jusqu'à l'avenue Louise est prévu par l'arrêté royal du 19.09.1862.

Elle est baptisée à l'origine rue de Gerlache, puis rue Président de Gerlache. Pour éviter la confusion avec la rue de Gerlache à Etterbeek, elle est finalement dénommée rue du Président. Son nom actuel réfère toujours à Etienne baron de Gerlache (Bertrix, 1785 – Ixelles, 1871), qui fut président du Congrès national et de la Chambre des représentants, puis premier président de la Cour de Cassation. De Gerlache prit lui-même l'initiative du percement de cette rue pour rentabiliser des terrains lui appartenant.

La rue fut construite entre 1859 et 1882 de maisons unifamiliales de style néoclassique de deux ou trois niveaux et de deux ou trois travées. Malgré quelques interventions regrettables (surhausse, parement de briquettes, transformation en appartements, etc.), la rue a largement conservé sa physionomie initiale.
Dans la dernière partie de la rue se trouve l'Institut Fernand Cocq, bâti sur une parcelle traversante avec la rue Jean d'Ardenne (voir n°54).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 254.
Ouvrages
BOVY, Ph., Vers l'Ermitage, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2002 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 9), p. 6.