Typologie(s)

entrepôt/dépôt
brasserie

Intervenant(s)

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2009-2011

id

Urban : 19742
voir plus

Description

Entrepôt de style néoclassique, 1872.

Bâti à l’emplacement de l’ancienne brasserie Vandenbosch de 1860, le bâtiment actuel est érigé en 1872 comme magasin à bière par les frères Vandevelde. À partir de 1919, il est occupé par les Liégeoises, L. Duvivier-Defize, fabricants de registresAlignement horizontal de baies sur un pignon. et grossiste en papier, et par la suite par un dépôt de produits pharmaceutiques et de meubles. Depuis 1991, le bâtiment est occupé par XL Art, Communication Centre, galerie d’art doublée de magasins, de bureaux et d’un parking souterrain.

Façade enduite de trois niveaux et cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Elle est rythmée de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. reliés entre eux au niveau de l’entablement. Au rez-de-chaussée, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.: portails munis de chasse-roues et fenêtres rectangulaires sous imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.. Aux étages, travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales percées de deux baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées et travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrales percées d’une fenêtre axiale. En 1919, une fenêtre transformée en portail et fenêtres du premier étage élargies. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. remplacée, à l’exception des portails.

Intérieur. Cave et trois niveaux supérieurs: structure ouverte voûtée reposant sur quatre rangées de piliersSupport vertical de plan carré. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Bâtiment avant cloisonné.

Sources

Archives
ACI/Urb. 75-27.

Ouvrages
Inventaire visuel de l’architecture industrielle à Bruxelles. Ixelles, AAM, Bruxelles, 1980-82, fiche 55.

Arbres remarquables à proximité