Cette artère droite, aux alignements irréguliers, relie la chaussée d'Ixelles à la rue Keyenveld.

Elle apparaît sur une carte anonyme de la fin du XVIIIe siècle, le Plan routier de la Ville de Bruxelles…, 1797. Sur le plan de de Bouge de 1816, elle est mentionnée comme rue du Bœuf tacheté. Vers 1830, elle est prolongée pour atteindre sa taille actuelle et dénommée rue des Bergers, puis rue du Berger. Ce nom réfère au berger qui vivait dans les environs au XVIIIe siècle.

Le début de la rue est construit dès le début du XIXe siècle. Le bâti était largement déterminé par des maisons néoclassiques et de style Empire. La rue a été fort mise à mal par des démolitions, celles des immeubles portant les nos8 à 12 et portant les nos27 à 39. La démolition de cette dernière enfilade a engendré la disparition de la maison d'Octave Maus (Bruxelles, 1856 – Bruxelles, 1919), avocat, écrivain et fondateur de la revue L'Art moderne et des cercles artistiques Les XX et La Libre Esthétique. Son hôtel de maître néoclassique, doté d'un grand jardin, se trouvait en intérieur d'îlot et était signalé à rue par des écuries et un garage. Des anciennes enfilades de maisons de style Empire de composition symétrique (milieu du XIXe siècle), seuls les nos41 à 47 sont conservés (voir ces numéros).
De l'autre côté, au n°32, l'ancienne école privée d'Auguste De Becker-Remy prenait place dans un bâtiment arrière avec classes au rez-de-chaussée et salle de fêtes sous le toit; une salle de gymnastique était adjacente sous une toiture en shed. Cette école est aujourd'hui transformée en centre pour les arts de la scène. Son bâtiment côté rue, sobre, date de 1907 et fut construit sur les plans de l'architecte F. Van Roelen. Un peu plus loin, au n°36, une maison bourgeoise néoclassique (1879), de composition symétrique, se signale par une porte cochère et des balcons de taille dégressive.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 36.
ACI/Urb. 32: 36-28, 36-30; 36: 36-36.

Ouvrages
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Porte de Namur, commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 7), pp. 17-18.

Cartes / plans
Plan routier de la Ville de Bruxelles avec des notes chronologiques et historiques, 1797.
DE BOUGE, Plan topographique de la Ville de Bruxelles et de ses faubourgs, publié pour 1816, Bruxelles, 1816.