La rue du Belvédère relie la chaussée de Boondael à la place Sainte-Croix et à la rue A. de Witte. La rue du Nid y débute.

Monsieur Van Mons, propriétaire du terrain et des bâtiments du Belvédère, est l'instigateur de l'ouverture de la rue dont le plan est approuvé par l'arrêté royal du 20.05.1861.

Le Belvédère était un manoir, cité dès la seconde moitié du XVe siècle. Il fut construit sur une éminence dominant le village et les étangs d'Ixelles. Cette hauteur, aujourd'hui arasée, se trouvait dans le quadrilatère formé par les actuelles rues du Belvédère, Lanfray, A. de Witte et du Nid. Il était constitué à l'époque d'une maison d'habitation, de nombreuses dépendances, de granges, d'écuries et d'un verger. Le manoir était entouré par un hectare de jardin. On l'appela d'abord Le Cerisier puis Le Beauvoir, terme qui fut italianisé pour donner Bellevidere et, finalement, Le Belvédère. Au début du XVIIIe siècle, le maître brasseur Marc Lannoy y brassa quelque temps. Mais, situé en hauteur, le bâtiment ne convenait pas à cette industrie: l'eau devait être puisée bien trop profondément. Le manoir devint alors une hôtellerie qui accueillit des voyageurs jusqu'en 1766. Les derniers vestiges de l'ensemble furent démolis en 1909.

Rue du belvédère, vue du côté pair (photo 2010).

La rue du Belvédère se bâtit entre 1863 et 1898 de maisons de style néoclassique, parfois à rez-de-chaussée commercial. Ces maisons ont subi de nombreuses modifications. Parmi celles-ci notons le n°24, de style néoclassique, de composition symétrique, à balcons de taille dégressive qui conservent leurs garde-corps d'origine.
Le côté impair de la rue a été totalement détruit lors de l'aménagement de la place Eugène Flagey dans les années 1930, pour laisser la place notamment au bâtiment de l'INR (Institut National de Radiodiffusion).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 35.

Ouvrages
GONTHIER, A., Histoire d'Ixelles, Le Folklore Brabançon, Impr. De Smedt, Bruxelles, 1960, p.216.
GUILLAUME, A., MEGANCK, M., et al., Atlas du sous-sol archéologique de la Région de Bruxelles:15 Ixelles, Bruxelles, 2005, pp.60-61.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Ixelles-Village et le quartier des Étangs, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 1998 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 3).
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.93-98.