Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005-2007

id

Urban : 17021
voir plus

Description

Ensemble de quatre maisons de style éclectique, 1902. Identiques en miroir, les façades se répètent : les deux maisons latérales sont les mêmes et les deux maisons du milieu également.

Élévations de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. et deux niveaux, sous toiture mansardée. Façades en briques rouges, rehaussées d'éléments en pierre blanche. MenuiseriesÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. partiellement conservées.

Aux nos 52 et 58, porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. surmontée d'un oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale.. Brisis percé dans l'axe d'une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches..

Aux nos 54 et 56, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du rez-de-chaussée en saillie, formant une sorte de petite logette de plan trapézoïdal dont la couverture est sommée d'un balcon rectangulaire à pans coupésPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment., à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Toitures percées d'une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. courbe et d'un œil-de-bœuf en zinc, d'origine. En 1928, lors du réaménagement des comblesEspace intérieur de la toiture., des lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. rectangulaires supplémentaires sont ajoutées au sommet du toit.

Sources

Archives
ACI/Urb. 285-50 ; 285-52 ; 285-54 ; 285-56.