Rue rectiligne et pentue reliant le carrefour formé par la rue de la Vanne et la rue de l'Ermitage à la rue Lesbroussart. Partagée entre les territoires communaux de Bruxelles et d'Ixelles, les nos 1 à 35 sont situés sur Bruxelles, ce partage correspondant à la division pairs (Ixelles) / impairs (Bruxelles).

Le plan d'alignement de la rue est approuvé par l'arrêté royal du 11.11.1863 qui fixe le plan d'ouverture des rues du quartier situé entre l'avenue Louise, les chaussée de Vleurgat et d'Ixelles. L'ouverture de la rue et son raccord avec la rue Lesbroussart est ensuite ratifié par l'arrêté royal du 23.11.1867.

Anciennement dénommée rue de l'Ermitage, la rue prolonge en effet l'actuelle rue de l'Ermitage située sur le territoire d'Ixelles. Peu après 1945, elle a été rebaptisée en l'honneur de Paul Spaak (1870-1936), dramaturge, directeur du Théâtre de la Monnaie et père de Paul-Henri, le célèbre homme d'État.

Quasi intégralement préservée dans son bâti originel du côté d'Ixelles, la rue est complètement bouleversée côté Bruxelles. Jusqu'à la fin des années 1970, la rue est constituée de maisons d'habitation d'inspiration néoclassique, édifiées pour la plupart dans les années 1870.
À l'exception du no 33, seul vestige de cette urbanisation, le bâti d'origine fait place depuis 1988-1992 à des immeubles à appartements et à un complexe hôtelier, le tout relevant d'une esthétique postmoderne (1988, architecte R. Von Vittorelli). La rue est, en effet, soumise au plan particulier d'aménagement approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 26850 (1869-1871) ; 1-15 : 92682 (1976), 92381 (1988), 92600 (1992).
ACI/TP Historique des rues (1925).

Ouvrages
BOVY, P., Vers l'Ermitage, À la découverte de l'histoire d'Ixelles, vol. 9, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2002, pp. 29-31.