Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Jean CARSOELentrepreneur1913

Styles

Éclectisme
Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005-2007

id

Urban : 16642
voir plus

Description

Ensemble de deux hôtels particuliers, de style éclectique d'inspiration classique, entrepreneur Jean Carsoel, 1913.

Le no 52, à l'angle de la rue Faider, est analogue à la maison d'angle qui lui fait face (voir no 39), édifiée neuf ans plus tôt.

Les façades principales et la façade latérale, en pierre blanche, sont agrémentées d'éléments en pierre bleue. Rez-de-chaussée à bossages. Les deux maisons présentent des élévationsDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. identiques, de trois niveaux et quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. régulières. Au premier étage, les deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiales sont devancées par une logette en pierre, coiffée d'une terrasse à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade..
Rue Faider, la façade latérale du no 52 compte deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. séparées par de larges trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau..

Sources

Archives
ACI/Urb. 245-50, 52.

Arbres remarquables à proximité