Située sur les territoires d'Ixelles et de Bruxelles, la rue Paul-Émile Janson, rectiligne et perpendiculaire à l'avenue Louise, relie celle-ci à la rue Faider en traversant la rue de Livourne. Les nos 1 à 3a et 4 à 14 sont situés sur le territoire de Bruxelles, entre l'avenue Louise et la rue de Livourne.

L'arrêté royal du 20.02.1864 qui fixe le plan général d'alignement pour l'ouverture de rues et places sur le territoire compris entre l'avenue du Bois de La Cambre et les chaussées de Waterloo et de Charleroi, dessiné par l'inspecteur-voyer Victor Besme, soit le quartier dit Tenbosch, prévoyait de donner une implantation différente à la rue : elle devait déboucher à angle aigu sur l'avenue Louise, suivant le tracé élargi d'un ancien chemin de campagne, dit de l'Arbre Bénit, situé dans le prolongement de l'actuelle rue du Beau Site. Ce chemin reliait deux anciens lieux-dits « de l'Arbre Bénit », l'un situé au carrefour de la rue Defacqz et de la rue Veydt, l'autre situé au carrefour de la rue du Beau Site, de la Vanne et de l'actuelle rue de l'Arbre Bénit. Ce 1er tracé est remplacé par l'actuel, perpendiculaire à l'avenue Louise, fixé par l'arrêté royal du 26.02.1868. Les deux arbres bénits furent sacrifiés lors des chantiers d'alignement des nouvelles voiries.

Anciennement dénommée rue de la Tenderie, puis rue de Turin en 1894, la rue sera baptisée rue Paul-Émile Janson après la 2e Guerre mondiale. Paul Janson (1872-1944), né à Bruxelles, habitait au no 19, sur la partie ixelloise de la rue. Avocat, il devint représentant au Parlement en 1910. De 1935 à 1936, il est élu sénateur. Il remplit plusieurs fonctions ministérielles et est nommé Premier Ministre de 1937 à 1938.

À l'origine, le bâti est constitué de maisons bourgeoises d'inspiration néoclassique et éclectique polychrome, édifiées entre 1890 et 1893. Du côté impair, un hôtel particulier de style éclectique (1893, architecte Léonce Laureys), situé à l'angle de l'avenue Louise, déployait la clôture de son jardin ainsi que ses dépendances jusqu'à l'angle formé avec la rue de Livourne. Des modifications importantes des gabarits ont été opérées par la construction entre 1949 et 1954 d'immeubles à appartements sur la totalité du côté impair, et par la construction, côté pair, en 1972 d'un important immeuble d'angle avec l'avenue Louise. À noter, la présence du chef-d'œuvre initiateur de l'Art nouveau, l'hôtel Tassel, de l'architecte Victor Horta (voir no 6).
La rue Paul-Émile Janson est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, et portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes. Ce plan prévoit, bien avant son classement, le maintien de l'hôtel Tassel.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/PP 1540 (1858).
AVB/TP 26865 (1868) ; 1-3-3a et 63 avenue Louise : 23308 (1893), 62977 (1949), 62643 (1950-1952), 63952 (1954).
ACI/TP Historique des rues (1925).

Ouvrages
DUQUENNE, X., L'avenue Louise à Bruxelles, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 2007.

Périodiques
« Une rue d'Ixelles porte leur nom », Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, p. 8.