Cette artère rectiligne relie la chaussée de Boondael à la rue Juliette Wytsman en croisant l'avenue Émile de Beco.

À l'origine une ruelle dénommée rue des Chèvres, cette voie est élargie par l'arrêté royal du 18.07.1904, d'après un plan de 1899 (tout comme le chemin des Sables qui deviendra la rue Gustave Biot). Elle était autrefois prolongée jusque l'avenue de la Couronne par la rue des Vaches, aujourd'hui disparue. Elle est dédiée à Léon Cuissez (Ixelles, 1857 – 1908), médecin cofondateur du premier dispensaire antituberculeux de Belgique.

Cette rue se bâtit en deux phases, correspondant aux deux tronçons de la voie. Le premier tronçon, hormis la maternité d'Ixelles (voir n°20-22-26) construite en 1933 par le spécialiste des constructions hospitalières, J.-B. Dewin, est bâti entre 1903 et 1910. Les neuf premières maisons du côté pair sont antérieures à 1895. Elles se situaient alors en retrait de la rue des Chèvres. Le second tronçon est, lui, bâti entre 1924 et 1935.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 196.
ACI/Urb. 12 à 18: 196-11-18.

Ouvrages
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (1), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (2), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.105-106.

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 28, 1987, p.26.