Partagée entre les territoires d'Ixelles et d'Uccle, la rue Jules Lejeune est une artère rectiligne qui relie la place Charles Graux à la place Guy d'Arezzo (Uccle). Seuls les nos 1 à 63 et les nos 2 à 64 se situent sur Ixelles.

La rue fut ouverte dans le cadre du Plan général d'alignement et d'expropriation par zones du quartier Berkendael (géomètre César Boon), sanctionné par l'arrêté royal du 12.07.1902, légèrement modifié par les arrêtés royaux des 02.05.1904 et 31.05.1904.

Elle honore la mémoire de Jules Lejeune (1828-1911), professeur à l'Université Libre de Bruxelles de 1860 à 1878, ministre de la Justice de 1887 à 1894 et également conseiller communal à Ixelles entre 1861 et 1872.

L'artère est bordée de maisons et de petits immeubles d'un certain standing, qui ont été érigés entre 1920 et 1930 pour des propriétaires aisés. Elle est embellie de jardinets clos d'une grille en ferronnerie, aménagés dans la zone de non-bâtisse devançant les façades.
D'élégantes habitations illustrent les grandes tendances de l'architecture de l'entre-deux-guerres : du style Beaux-Arts (no 45 : architecte Charles Neirynck, 1924 ; no 53 : 1927) ou d'inspiration historiciste pour les plus traditionnelles (no 47 : architecte Max Genard, 1922 ; nos 49 de 1922, et 51 de 1936, de l'architecte Charles Neirynck et d'esprit néo-rococo tardif) aux styles Art Déco (voir nos 32 et 55) et moderniste (voir no 27 ; no 42 : signé et millésimé « Jacques Obozinski archi. 1925 », châssis remplacés en 2006). Construit en 1913, le premier immeuble de la rue dénote par son style éclectique (voir no 44).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP Convention Berkendael (plan dressé par le géomètre expert C. Boon, Ixelles, 20 septembre 1898).
Survey Communal de la commune d'Ixelles entamé en 1946 et approuvé par la tutelle en 1951 – troisème direction – Travaux Publics et Urbanisme – Service de l'Urbanisme.
ACI/Urb. 42 : 183-42 ; 45 : 183-45 ; 47 : 183-47 ; 49 : 183-49 ; 51 : 183-51 ; 53 : 183-53.

Ouvrages
DEL MARMOL, B., L'avenue Molière et le quartier Berkendael, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2002 (Bruxelles ville d'art et d'histoire, 33), pp. 2-9.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 35-40 et 159-172.

Périodiques
HAINAUT, M., « Une rue d'Ixelles porte leur nom, 2e partie de H à Z », Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, p. 15.