Cette rue en pente, qui relie l'avenue de la Toison d'Or à la rue de Stassart, forme un coude pour aboutir rue de Stassart. Elle est tracée suivant l'arrêté royal du 31.10.1877 sur les terres des Fortamps, Graux et Van Zeebroeck.

Rue Capitaine Crespel, plan de la rue selon l’arrêté royal du 30.01.1877, ACI/TP 58.

L'artère rend hommage à Louis Crespel (Tournai, 1838 – Zanzibar, 1878), capitaine de l'armée belge et pionnier dans l'exploration du continent africain pour le compte de Léopold II.

Elle est principalement construite de 1878 à 1897 de belles maisons bourgeoises et d'hôtels de maître de style néoclassique ou éclectique.
Sur ses deux côtés, la physionomie initiale de l'artère est altérée par des démolitions (du n°28 au n°40) et/ou par des constructions nouvelles banales (du n°5 au n°21). De nombreuses maisons de l'architecte Jules Brunfaut ont disparu, notamment les anciens n°27, n°51 (1888) et sa maison personnelle au n°38 (1880). Le n°2, à l'angle de la rue des Drapiers, une ancienne maison de rapport présentant une solution d'angle intéressante, était à l'origine une banque de style Beaux-Arts qui fut remise au goût du jour en style Art Déco sobre (architecte Albert HERENT, 1928). Un peu plus loin, le n°6 de la rue Capitaine Crespel – rue des Drapiers n°3, un immeuble à appartements moderniste conçu par les architectes A. & Y. Blomme en 1935, fut considérablement transformé.

Rue Capitaine Crespel, [i]À l’Olivier[/i], ancien n° 27 (démoli), architecte Jules Brunfaut, 1883 ([i]L’émulation[/i], 11, 1885, pl. 38).

Au n°27 se fait l'entrée du parking de la Galerie Louise. Une façade-écran de l'architecte Jacques CUISINIER (1962) remplace une magnifique maison bourgeoise de style néo-Renaissance flamande, dénommée À l'Olivier et conçue par l'architecte Jules Brunfaut en 1883.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 58.
ACI/Urb. 2: 58-2; 6: 58-6 & 102-3; 27: 58-27; 51: 58-49-51.

Ouvrages
38
: BONNET, D., Jules Brunfaut 1852-1942 (mémoire), Institut Supérieur d'Architecture La Cambre, Bruxelles, 1985, pp. 15-23, 34-36, 54-57.

Périodiques
BRUNFAUT, J., «Maison, 51, rue Crespel, Bruxelles (1888)», L'Émulation, 10, 1891, pl. 22-23.
«Œuvres publiées, Maison, 51 r. Crespel, à Bruxelles (1883)», L'Émulation, 11, 1885, col. 160.
BRUNFAUT, J., «Maison, À l'Olivier, 27, r. Crespel, Bruxelles», L'Émulation, 11, 1885, pl. 38-39.