Typologie(s)

immeuble à appartements

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2011-2013

id

Urban : 21509
voir plus

Description

À l'angle des avenues des Courses et du Congo, immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçu par et pour l'architecte et promoteur immobilier Jean Florian Collin, 1930.

Bâti sur un terrain en légère pente, immeuble comptant dix niveaux, les deux derniers en retrait et inclus dans la pseudo-mansarde sous toit plat. Rez-de-chaussée en pierre bleue, les étages recouverts d'un enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. de teinte gris-rose. Fenêtres prenant la forme de bandes verticales.
Sur l'angle, rotonde de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. définies par de minces contreforts sobrement décorés, articulant deux façades de composition similaire. Ces façades sont chacune marquées par deux larges oriels que séparent trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.; ils sont rythmés par de larges pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. accentuant fortement la verticalité des travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et dont les amortissements forment, en alternance avec des grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage., les balustradesGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. des terrasses du neuvième niveau en retrait.
Vers l'avenue du Congo, au rez-de-chaussée, auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. au-dessus des portes d'entrée en bois (verre cathédrale et grilles en fer forgé); de part et d'autres, fenêtres grillagées et portes de garage.
Vers l'avenue des Courses, au rez-de-chaussée, portes de garage métalliques récentes. L'angle que forme cette façade avec la façade arrière est marqué d'une seconde rotonde, sobrement traitée.
Menuiserie d'origine en bois, en grande partie remplacée par des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en PVC.

Zone de non-bâtisse délimitée par une grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. ancrée dans des piliersSupport vertical de plan carré. en béton.

Intérieur
Structure en béton. Hall d'entrée distribuant deux cages d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. chacune doublée d'un ascenseur (remplacés): sol est en pierre blanche; murs lambrissés de bois, granitoMatériau composé de mortier et de pierres colorées concassées présentant, après polissage, l’aspect d’un granit. et mosaïques vertes et dorées. Luminaires, portes et boîtes aux lettres d'origine.
Immeuble composé de deux ailes complètement indépendantes: au n°2 avenue du Congo, deux appartements de deux chambres par étage (un premier sur l'angle et un second à côté, traversant). Au n°4, deux appartements de trois chambres par étage et se faisant face (l'un vers l'avenue du Congo, l'autre vers l'avenue des Courses). Chaque appartement dispose d'une chambre de bonne.

Sources

Archives
ACI/Urb. 81-1.

Ouvrages
CULOT, M. (dir.), L'immeuble et la parcelle. Les immeubles à appartements comme éléments constitutifs du tissu urbain. Le cas de Bruxelles 1870-1980, AAM, Bruxelles, 1982, pp. 93-95.
VAN DIJK, P., Immeubles à appartements de l'entre-deux-guerres, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2006 (Bruxelles, Ville d'Art et d'Histoire, 43), pp. 34-35.

Arbres remarquables à proximité