Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Raymond MOENAERTarchitecte1907

Styles

Éclectisme
Art nouveau

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2009-2011

id

Urban : 19637
voir plus

Description

Ensemble de trois maisons teintées d'Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise. géométrique, conçues pour un seul commanditaire par l'architecte et décorateur Raymond Moenaert, 1907.

L'ensemble comporte deux maisons identiques, les nos28 et 30, agencées selon un schéma en miroir de part et d'autre d'une maison légèrement différenciée.

Elles font toutes trois partie de l'enfilade de maisons bourgeoises qui borde l'avenue, remarquable tant du point de vue strictement architectural que pour l'entité qu'elle forme en tant que site.

Élévations de quatre niveaux, parées de pierre bleue. La pierre est gravée de discrets motifs décoratifs d'inspiration Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Aux nos28 et 30, les deux premiers niveaux sont précédés d'un oriel, en pierre et de plan courbe au rez-de-chaussée, en bois et de plan trapézoïdal à l'étage; il est coiffé d'une terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. devançant une porte-fenêtre. Derniers étages percés de fenêtres jumelées par quatre. Fenêtres rectangulaires; portes de garage en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale.. Sur les toitures plates d'origine, ajout ultérieur d'un étage-attique précédé d'une terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique (le n°30 en 1959, arch. Robert Théry).
Au n°28, fenêtre au rez-de-chaussée de l'oriel modifiée (abaissement du seuilPièce horizontale inférieure de l'encadrement d'une porte. et suppression des colonnettes); celle du n°30 est par contre d'origine.

Au n°29, les deux premiers niveaux sont précédés d'un avant-corps sous toiture-terrasse à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. de pierre enserrant des ferronneriesÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux., devançant deux portes-fenêtres. Situé dans le même plan que celui des oriels des façades latérales, cet avant-corps est percé de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. trapézoïdal au rez-de-chaussée, et de fenêtres à châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de plan courbe à l'étage. Deuxième et troisième étages flanqués de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau.. TripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. au dernier niveau. Porte de garage en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Corniche de forme courbe.

Façades grevées d'une servitude non-aedificandi prévue pour l'aménagement d'un jardinet participant à la conception paysagère et pittoresque du quartier des Étangs; grilles de clôture d'origine en grande partie conservées.

Sources

Archives
ACI/Urb. 188-28-29-30; 188-28; 188-30.