Ce grand jardin rectangulaire à la française forme un trait d’union entre le parc de Forest et le parc Duden. Il est bordé des deux côtés d’une double rangée d’arbres et au nord, délimité par le rond-point où convergent les avenues Massenet, Gabriel Fauré et Reine Marie-Henriette. Du square on a une vue imprenable sur la ville d’où émergent sous cet angle le palais de justice et la tour du WTC.

Envisageant d’établir une jonction entre les deux parcs, le roi Léopold II acquiert en 1884 le terrain ad hoc appartenant à l’époque à Madame Veuve Dupont. Faisant partie de la Donation royale, ce terrain ira à la Commune de Forest. L’aménagement du square est approuvé dans le cadre du Projet d’aménagement du quartier des parcs et du quartier Saint Augustin ratifié par l’arrêté royal du 08.02.1912. Lors du Projet d’aménagement des abords du square Lainé, il fait l’objet d’une légère modification entérinée par l’arrêté royal du 11.08.1926: du côté nord, sa forme est adaptée en fonction du tracé tangent des nouvelles avenues Massenet et Gabriel Fauré. En 1949, les rues longeant le square sont quelque peu élargies et prolongées jusqu’à la nouvelle entrée monumentale du parc Duden. Un mur bas partiellement cintré et deux grilles de style Art Déco mènent à une terrasse avec belvédère. Cette nouvelle entrée est inaugurée le 29.05.1949 par le bourgmestre de Forest, M. Dulieu. En 1996, le carrefour situé au nord du square est transformé en un rond-point.

Le square porte le nom de l’architecte paysagiste français Elie Lainé (1829-1911) qui, en 1890, relie à la demande du roi Léopold II l’avenue Guillaume Van Haelen avec l’avenue du Parc, et est l’auteur du premier plan d’aménagement du square, modifié ultérieurement.

Conformément à un accord conclu en 1941, les terrains autour du parc et ceux faisant partie de la Donation royale (le square Lainé, le côté pair de l’avenue Gabriel Fauré et le côté impair de l’avenue Massenet, voir ces avenues) sont réservés à la construction d’habitations répondant à certaines normes: gabarit de bâtiment (rectangulaire sous bâtière), zone non aedificandi, typologie (villas à quatre façades ou jumelées) et hauteur (deux niveaux).

Les six villas qui donnent sur le square voient le jour entre 1954 et 1961. À noter tout particulièrement la villa jumelée nos7, 9 et 11 (voir ces numéros) de l’architecte caroloringien Jacques Depelsenaire: un bâtiment de style moderniste qui se distingue par ses grandes baies vitrées, côté rue.

En 2002 est installée dans la partie nord du square Lainé une sculpture paysagère du sculpteur Mauro Staccioli (Arc-en-ciel). Cette œuvre en acier Corten (fonderie Brandt, Liège) offerte par la Région bruxelloise est en relation avec l’environnement et jette un pont entre les deux parcs attenants au square.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACF/TP 112 (fonds non classé).
ACF/TP dossier 45, A.R. 08.02.1912.
ACF/TP dossier 40, A.R. 11.08.1926.
ACF/Urb. 7: 16222 (1955); 9, 11: 16580 (1955), 25695 (2014).
Cercle d’histoire et du patrimoine de Forest, «Rues Quartiers Avenues de Forest: Square Lainé».

Ouvrages
CABUY, Y., DEMETER, S., LEUXE, F., Atlas du sous-sol archéologique de la région de Bruxelles, 4, DEROM, P., Les sculptures de Bruxelles. Catalogue raisonné, Galerie Patrick Derom, Bruxelles, 2002, p.88.
Forest, MRBC – MRAH, Bruxelles, 1993. 
FRANCIS, J., La chanson des rues de Forest, Louis Musin éditeur, Bruxelles, 1976, p.41.
HUSTACHE, A., Forest, CFC-Éditions, Bruxelles, 2001,(coll. Guide des communes de la Région bruxelloise), p.57.
PIRLOT, A.-M., Le quartier de l’Altitude Cent, SPRB, Bruxelles, 2014 (Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 53), pp.14-15.
VERNIERS, L., Histoire de Forest-lez-Bruxelles, A. De Boeck, Bruxelles, 1949, pp.199 et 315.
VOKAER, J.P., Par les rues de Forest, étude sur la toponymie locale, Impr. Cantrin, Bruxelles, 1954, p.80.

Sites internet
Promenades forestoises