Typologie(s)

usine

Intervenant(s)

M. MASSENHOVEarchitecte1905

Robert LEMAIREarchitecte1931

Styles

Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Recherches et rédaction

2016-2019

id

Urban : 28923
voir plus

Description

À l’origine, Fabrique de colles, gélatines et huiles de pied de bœuf, dès 1931 Croca Fabrique de biscottes fines. Ensemble de style néo-Renaissance flamandeLe style Renaissance flamande (XVIe s.) mêle des éléments inspirés de la Renaissance italienne à l’héritage architectural médiéval local. Le style néo-Renaissance flamande (de 1860 à 1914 environ) cherche à ressusciter cette architecture, à la faveur de l’émergence du nationalisme belge. Il se caractérise par des élévations en briques et pierres et des formes caractéristiques (pignons, tourelles, logettes)., architecte M. Van Massenhove, 1905. À l’arrière de la cour, un atelier est ajouté par l’architecte Robert Lemaire, 1931.

Élévation de trois niveaux et trois larges travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. prolongée sur le côté gauche par un mur de clôture à porte cochère. Façade en briques rehaussée d’éléments en pierre bleue et blanche et soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie.. Bâtiment d'usine sous pignon à rampants droits se terminant par un amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. à gradins et édicule. Travées scandées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. aux deux premiers niveaux, baies rectangulaires jumelées au dernier étage, pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. percé d’une grande fenêtre en arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale.. Petite porte ajoutée ultérieurement. Châssis conservés. Deux panneaux publicitaires peints de la biscuiterie Croca sont également conservés sur le mur de clôture.

Atelier d'un niveau à façade en briques et grandes baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement..

Sources

Archives
ACF/Urb. 1389 (1898), 3703 (1905), 8103 (1924), 11357 (1931), 11408 (1931), 11620 (1932), 12234 (1933), 23011 (2003).

Ouvrages
Culot, M. [dir.], Forest. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 6.

Arbres remarquables à proximité