Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

André WATTEYNEarchitecte1934

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36671
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons de rapport à rez-de-chaussée commercial identiques en miroir, de style classique moderne, signé et millésimé «A(ndré). WATTEYNE / ARCH. 1934» au rez-de-chaussée.

Élévation commune de quatre niveaux sous toiture plate. Façade en briques rehaussée d’éléments en pierre blanche. Rez-de-chaussée entièrement en pierre blanche sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. Deux portes axiales sous baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’imposte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintre, flanquées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. cannelés et de deux devantures et leur porte à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’ imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie.; linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. profilés continus. Aux étages médians, travées axiales entre pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. colossaux. Au dernier étage, balcon sur consoles massives devançant deux portes-fenêtres sous un arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. et un profond tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge.. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales scandées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. en maçonnerie aux étages médians, en pierre blanche et cannelés au dernier. Au centre, fronton rectangulaire accosté de volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois et vitrines partiellement d’origine.

Sources

Archives
ACF/Urb. 12197 (1933).