Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Firmin LIEBAERTentrepreneur1929

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Recherches et rédaction

2016-2019

id

Urban : 29369
voir plus

Description

À l’angle de la place de Rochefort, immeuble à appartements d’inspiration Beaux-Arts, conçu pour le «Comptoir national des matériaux», 1929. Un bâtiment quasi identique se situe au no144, érigé la même année pour le même maître d’ouvrage.

Élévation de six niveaux sous toiture mansardée, alignant cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l’avenue et quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers la place. Rez-de-chaussée en pierre blanche à bossage continu, étages en briques rouges rehaussés d’éléments en pierre blanche et en simili-pierre blanche. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panier au rez-de-chaussée, rectangulaires aux étages. Les deuxième et cinquième travées côté avenue ainsi que les deux premières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers la place marquées par la saillie d’un oriel. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Quatrième niveau pourvu d’une large friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. à roses sculptées. Au dernier niveau, garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. en pierre. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. identiques à frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. cintré. Porte en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. conservée, menuiserie remplacée.

Intérieur: le large hall d’entrée donne accès à l’escalier à palier autour de l’ascenseur. Le plan prévoit au rez-de-chaussée deux logements et logement de concierge. Deux appartements par niveau aux étages.

Sources

Archives
ACF/Urb. 10645 (1929), 24523 (2009).

Arbres remarquables à proximité