Vous voyez cet objet en preview en tant qu'administrateur du site.

Typologie(s)

villa isolée

Intervenant(s)

Joseph DIONGREarchitecte1927

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 29556
voir plus

Description

Villa bi-familiale de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Joseph Diongre, 1927.

Elle se dresse sur une parcelle d’angle donnant également sur l’avenue du Parc où, pour racheter la déclivité du terrain, elle compte deux niveaux supplémentaires.

Élévation comptant deux niveaux côté avenue des Villas et trois niveaux incluant un sous-sol vers avenue du Parc, sous toiture combinée. Façade en briques rehaussée d’éléments en pierre blanche et en pierre bleue.
Du côté de l’avenue des Villas, toiture à croupettePetite croupe ou croupette. Petit versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupe, la croupette ne descend pas aussi bas que les pans principaux. et façade percée de deux baies de porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. chantournéUn élément est dit chantourné lorsque sa forme alterne courbe et contre-courbe. et encadrement harpé, surmontées d’une lanterne; portes en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à motifs géométriques. Avant-corps axial pentagonal aménagé en jardin d’hiver, sous toiture à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux.. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. droite, fenêtres à niveaux décalées, l’une de forme rectangulaire, l’autre de forme octogonale. Au dernier étage, porte-fenêtre axiale s’ouvrant sur un balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en bois prenant appui sur des aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. également en bois. À l’angle de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. gauche, petite loggiaPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en pierre ajouré de motifs en forme de losanges; pilastre d’angle en briques.
Du côté de l’avenue du Parc, façade de larges trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., les latérales en ressaut. Sous-sol entièrement paré de moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de Profondeville et percé de trois portes de garage; rez-de-chaussée en briques rouge foncé et étages en briques plus orangées. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales devancées à hauteur des deux derniers niveaux d’un oriel de plan trapézoïdal en pierre. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale marquée aux deux derniers niveaux d’un balcon ceint d’un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en pierre ajouré de losanges et précédant un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste..
Corniche plate sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console.. Lucarnes rampantesUne lucarne est dite rampante lorsqu'elle est couverte par un appentis incliné dans le même sens que le versant du toit.. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. remplacée, à l’exception des portes d’entrée et de garage.
Clôture en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. du côté de l’avenue des Villas et mur en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. du côté de l’avenue du Parc partiellement d’origine.

Sources

Archives
ACF/Urb. 9207 (1927), 23236 (2004).