Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
maison bourgeoise

Intervenant(s)

Isidore HENROTAYarchitecte1928

Styles

Éclectisme tardif
Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 28915
voir plus

Description

Ensemble constitué d’une maison de rapport (no44) et d’une maison (no46) de style éclectique tardif teinté d’éléments Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., signées sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «L’ARCHITECTE / ISID.[ore] HENROTAY»,, 1928.

Il fait partie d’une enfilade homogène de maisons de même style, allant du no36 au no48.

Maisons de composition similaire d’une hauteur de trois niveaux. Façades en briques de type Paepesteen, rehaussées d’éléments en pierre bleue, pierre blanche et simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris.. Rez-de-chaussée percés d’une porte sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. et d’une fenêtre à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires aux étages. Logettes de plan trapézoïdal servant d’assise à un balcon ceint d’un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerie à jouesLe terme joues désigne les petits côtés d’un balcon, entièrement en pierre ou en maçonnerie. tantôt en briques (n°44), tantôt en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. (n°46).

Au n°
44, travée principale sous pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à arc outrepasséUn arc est dit outrepassé lorsque son tracé excède le demi-cercle ou le demi-ovale. Il peut en outre s'agir d'un arc brisé dont le tracé se compose de deux courbes en forme de demi-cœur.. Les jouesLe terme joues désigne les petits côtés d’un balcon, entièrement en pierre ou en maçonnerie. de la terrasse surmontées d’un ornement sphérique. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au n°46, travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. sous pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.. Menuiserie d’origine au rez-de-chaussée.

Sources

Archives
ACF/Urb. 9847 (1928), 9974 (1928).

Arbres remarquables à proximité