La r. des Bollandistes relie la r. Père de Deken au bd Saint-Michel sur lequel elle s'ouvre dans l'axe de l'église du collège Saint-Michel. Elle forme un angle aigu avec la r. des Taxandres.
L'av. de l'Armée et la r. des Atrébates la croisent perpendiculairement. 

Elle porte le nom de la société des jésuites spécialisée dans l'étude critique des saints dont le siège se trouve au collège Saint-Michel.

Ses deux lers tronçons sont ouverts vers 1912. Après des années de discussion sur le tracé de la rue (rue courbe aboutissant à l'intersection des r. Père de Deken et des Bataves), elle fut finalement prolongée en ligne droite vers 1923 « pour donner une belle vue à l'église Saint-Jean Berchmans ».
Son alignement est décrété par AR le 10 juillet 1922.

Son architecture présente le style Beaux-Arts des années 1925-1930 comme les nos 23 et 25 (1924, arch. Aug. DE BURBURE), 27 (1923, arch. Jules GHOBERT), 34 (1926) et 50 ou des immeubles modernes tels les nos 13 (1953, arch. L. VANDERMEEREN), 22b (1966, arch. Alphonse COLLARD). L'arch. Eugène A. LINSSEN y construisit plusieurs maisons, par ex. les nos 2-4 (1925), 3-5 (1928), 6-8 (1925), 10 (1926) suivant un style Beaux-Arts reprenant encore de temps à autre des détails Art Déco.

Notons, cependant, les nos 47 (1910) et 49 (1913) reprenant la tendance néoclassique ainsi que le style caractéristique du déb. du XXe s. Une tourelle engagée à l'angle de la r. de l'Armée, no 66, et de la r. des Bollandistes, no 24, attire l'attention sur ce bâtiment construit en 1922.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

ACEtt./TP 1582 (1910), 4535 (1913), 1690 (1922), 3772 (1923), 5074, 5325 (1924), 6864 (1925), 8249, 8524 (1926), 1997 (1928), Reg. d'entrée 1061 (1953), 2009 (1966).
AR 03.10.1911.
RC 1912, p. 7.
RPV 1913, pp. 91-94, 1914, p. 228, 1922, p. 305.