Reliant la r. Père de Deken à l'av. de Tervueren et coupée par la r. des Aduatiques depuis 1896, cette courte rue fait partie, au Moyen Âge, de la Bes(s)emstraet, longue artère utilisée alors par les habitants de Woluwe-Saint-Lambert et de Woluwe-Saint-Pierre pour se rendre à Bruxelles ainsi que par les ducs de Brabant pour rejoindre le bois de Linthout et très probablement leur domaine de Tervueren (voir ch. Saint-Pierre).
Au mil. du XIXe s., elle porte toujours le même nom sur le plan de Popp avant de constituer, avec la rue alors appelée Zeeverstraet, la ch. Saint-Pierre.

Son alignement act. est décrété en 1867, mais c'est seulement vers 1906 qu'elle est tracée, peu de temps après l'établissement de la ligne de chemin de fer Schaerbeek-Hal. Sa largeur passe alors de 6,40m à 12 m.

Le ler tronçon côté impair est presque entièrement occupé par un important garage (voir nos 13 à 21) tandis que le 2e présente des maisons, pour la plupart de trois niveaux, parfois sur caves hautes, et deux ou trois travées comme les nos 35 (1911), 37 (1911) ou 65-67 et 69 (1904, arch. Victor DETRY). Certaines façades sont dénaturées par la transformation de leur r.d.ch. commercial tel le no 59 (1904). Seuls deux immeubles à appartements dépassent par leur gabarit l'ensemble des constructions (No 49, 1924 et no 53, 1936, arch. Livien VAN LABEKE).
Les angles sont occupés par de belles constructions numérotées r. des Aduatiques et av. de Tervueren.

Le côté pair présente le même type d'habitation traditionnelle sous bâtière, souvent de deux travées et deux ou trois niveaux en briques rouges (Nos 18-20, 1912, arch. Georges DHAEYER), en briques blanches     (No 16, 1912, arch. Louis KUYPERS) ou en simili-pierre blanche d'inspiration néoclassique (No 22, 1912).
Les styles Art Déco et prémodernisme sont représentés par les nos 10 (1929) et 14 (1930, arch. Sylvestre RAEMDONCK). Le 2e tronçon est principalement occupé par des garages construits à l'arrière de propriétés donnant sur l'av. de Tervueren. Il en va de même pour la fin du ler tronçon, à l'angle de la r. des Aduatiques.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

ACEtt/TP 16402, 16771 (1904), 233 (1910), 2516, 2652 (1911), 2020, 2392, 2663 (1912), 5214 (1924), 6397 (1925), 3861, 4936 (1929), 5443, 5504 (1930), 3836 (1936), 3077 (1937), Reg. d'entrée 1369 (1962), 3657 (1985).
AR 06.06.1867.
RC 1911, p. 7.