Typologie(s)

rez-de-chaussée commercial
maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)

Intervenant(s)

Hubert MARCQarchitecte1900

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 14015
voir plus

Description

Imposant immeuble à l'angle de la r. Froissart, de style éclectique, de trois niveaux plus entresol, totalisant huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. au r.d.ch. et dix travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages sous toiture combinée. La demande de permis de bâtir date de 1900, sur les plans de l'arch. Hubert MARCQ.

À l'origine, conçu comme trois bâtiments, act. un immeuble. R.d.ch. en pierre blanche. Étages en briques jaunes, usage de briques rouges pour e.a. les arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. et la décoration géométrique de la friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale.. Façade rythmée horizontalement par les registresAlignement horizontal de baies sur un pignon. de fenêtres et le balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. au 1er étage. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. surbaissées et cintrées aux étages. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de part et d'autre sous pignonsPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits sous pinaclesAmortissement élancé de plan carré ou polygonal., ajourés de baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à un et deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. R.d.ch. à bossages rustiques avec devanture commerciale sous entresol. Au 1er étage, registresAlignement horizontal de baies sur un pignon. de portes-fenêtres précédées d'un balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées.. Au 2e étage, fenêtres surbaissées entre trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. décorés. Corniche à modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche.. Quatre lucarnes rampantesUne lucarne est dite rampante lorsqu'elle est couverte par un appentis incliné dans le même sens que le versant du toit..

Sources

Archives

ACEtt/TP 10577 (1900).

Arbres remarquables à proximité