Interrompue par la r. Baron Dhanis, l'av. Le Marinel, l'av. Hansen-Soulie et la r. de Tervaete, cette longue artère rectiligne, dans laquelle aboutissent les r. Général Henry et Camille Coquilhat, relie la ch. de Wavre à la r. Aviateur Thieffry.

Elle est aménagée en plusieurs étapes : le tronçon entre la ch. de Wavre et la r. Baron Dhanis est ouvert vers 1924, celui entre la r. de Tervaete et la r. Aviateur Thieffry entre 1926 et 1932 et la section qui les relie est achevée vers 1935.

Elle porte le nom d'un officier de l'état indépendant du Congo, tué sur le champ de bataille par les esclavagistes arabes (1858-1893).

La rue est bordée d'immeubles à appartements et de maisons ne dépassant généralement pas cinq niveaux, construits pour la plupart dans les années 1950.

Quelques immeubles sont plus anc., tels les nos 61 (1938, arch. Jean PIRART), 95 (1928), 96 (1938-1939, arch. L. HUYBERECHTS), 98 (1937, arch. HUYBERECHTS), 106 (1934), ainsi que la plupart des constructions du dern. tronçon.

Entre la ch. de Wavre et la r. Baron Dhanis, le côté pair compte deux cités. La 1re, aménagée autour d'un square, se compose de trois immeubles à appartements (Nos 16, 20-22-24 et 28), dont deux à front de rue (Nos 16 et 28), et de six petites maisons (Nos 26 à 26E). Elle appartient à la Société nationale du Logement qui transforme et réhabilite l'ensemble en 1982.

Quant à la 2e cité, elle appartient au Foyer etterbeekois. Réparties dans six rues, nonante-deux maisons y sont construites dans les années 1920. Ces deux ensembles font face à un nouveau complexe de bureaux, commerces et logements en construction sur le site de l'anc. caserne Rolin démolie en 1993.
Dans le prolongement de ces cités, le stade communal, inauguré en 1937, occupe tout le terrain entre la r. Baron Dhanis et l'av. Le Marinel.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

ACEtt/TP 1953 (1928), 4654 (1934), 4563 (1937), 3996, 5049 (1938), Reg. d'entrée 3335 (1982).
RC 1937, p. 60.
SUrb. Plans 1926, 1932, 1938.

Ouvrages
MEIRE, R. J., Histoire d'Etterbeek, Musin, Bruxelles, 1981, pp. 102 et 112.