Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Edmond SERNEELSarchitecte1904

Styles

Néogothique

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 14917
voir plus

Description

La demande de permis de bâtir sur les plans de l'arch. Edmond SERNEELS date de 1904. Au-dessus de la porte "ANNO 1904".
Belle maison de maître de style éclectique avec des éléments néogothiques de trois niveaux sur caves hautesSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée. ; partie principale en faible saillie et surmontée d'un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à cinq gradins sous pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal..

Façade en briques rouges, rythmée horizontalement par les cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition., appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. et croisillons continus en pierre bleue. Bandes, piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. chaînés, encadrements et meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en pierre blanche. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue à bossages, percé de deux fenêtres de cave, surmontées de deux fenêtres à croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit. sous arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. trilobés et larmiersMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. décoratifs en pierre bleue ; porte de bois sous baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. en arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. brisé et archivolteMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche.. Au bel étage, partie centrale garnie d'une logette de bois coiffée d'un toit brisé en pavillonLe toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon., allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en pan-de-bois ; deux baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. latérales et croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit. à g. sous arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. trilobés ; friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d'arceaux couronnante. Au 3e niveau, croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit. axiale sous arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. trilobés entre deux fenêtres à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. ; baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées à g. ; baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager.. Au sommet, fenêtre barlongue. Vitraux ; panneaux d'allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. sculptés. Corniche de bois. Petite lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à fermette débordante.

Sources

Archives
ACEtt/TP 16831 (1904).